Mondiaux sur piste: les Pays-Bas continuent la razzia

Quatre médailles d'or en trois jours, dont encore celle du kilomètre vendredi: les Pays-Bas dominent sans véritable surprise les Mondiaux de cyclisme sur piste de Berlin chez les messieurs.

Odd ANDERSEN - AFP

Quatre médailles d'or en trois jours, dont encore celle du kilomètre vendredi: les Pays-Bas dominent sans véritable surprise les Mondiaux de cyclisme sur piste de Berlin chez les messieurs.

Sur les 1000 mètres départ arrêté, Sam Ligtlee, un athlète de 22 ans, s'est imposé devant le champion du monde en titre, le Français Quentin Lafargue.

Le frère cadet d'Elis Ligtlee (championne olympique de keirin à Rio) a bouclé les quatre tours en 59,495 secondes, alors que Lafargue avait réalisé le meilleur temps des qualifications plus tôt dans l'après-midi, également en dessous de la minute en 59,324 secondes.

Le kilomètre, autrefois discipline de référence du cyclisme sur piste, ne figure plus au programme des Jeux olympiques depuis 2008, pas plus que la poursuite individuelle, remportée par le phénomène italien Filippo Ganna, 23 ans.

Déjà vainqueur du tournoi mondial en 2016, 2018 et 2019, Ganna a battu son propre record du monde des 4 kilomètres en qualifications, en 4 min 01 sec 934.

Le grand (1,93 m) gabarit originaire du Piémont, qui court sur route pour l'équipe britannique Ineos, a ensuite facilement dominé en finale l'Américain Ashton Lambie.

Dans la course aux points, c'est un Néo-Zélandais de 19 ans, Corbin Strong, qui a remporté vendredi l'épreuve avec une belle audace.

La course n'étant pas inscrite au programme des jeux Olympiques de Tokyo cet été, le tenant du titre Néerlandais Jan-Willem van Schip avait renoncé à défendre son bien, pour se concentrer sur l'omnium et l'américaine, deux disciplines olympiques.

- Hinze, 22 ans, reine de Berlin -

L'Allemande Emma Hinze médaillée d'or en vitesse individuelle aux Mondiaux sur piste de Berlin, le 28 février 2020

L'Allemande Emma Hinze médaillée d'or en vitesse individuelle aux Mondiaux sur piste de Berlin, le 28 février 2020

Odd ANDERSEN - AFP

Chez les dames, l'Allemande Emma Hinze a remporté sa deuxième médaille d'or des Mondiaux, en s'imposant dans l'épreuve reine de la vitesse individuelle.

Portée par un public en feu dans le vélodrome de Berlin, elle s'est imposée en finale en deux manches contre la Russe Anastasia Voinova. Deux ans après le quatrième et dernier titre de sa compatriote Kristina Vogel, rendue paraplégique ensuite par un grave accident.

"Je n'arrive pas à y croire", a-t-elle dit après l'arrivée, submergée par l'émotion, "je n'avais encore jamais pleuré lors d'une victoire. C'est tellement spécial, je ne m'y attendais pas".

Voinova, son adversaire en finale, était pourtant une rude cliente: médaillée d'argent de la vitesse aux jeux Olympiques de Rio-2016, et d'or aux Mondiaux sur 500 mètres en 2015 et 2016.

En 1/2 finale, Hinze avait écarté également en deux manches la vétérane de Hong-Kong Lee Wai Sze, 32 ans, double championne du monde l'année dernière de vitesse et de keirin.

Lee a décroché la médaille de bronze, en battant dans la petite finale la Canadienne Kelsey Mitchell qui disputait ses premiers Mondiaux.

Sur l'omnium féminin enfin, une discipline inscrite au programme des Jeux de Tokyo, la Japonaise Yumi Kajihara (22 ans) a donné un espoir de médaille olympique à son pays. La championne d'Asie s'est imposée devant la talentueuse italienne de 20 ans Letizia Paternoster, et la Polonaise Daria Pikulik.

Dans cette discipline combinée, qui propose quatre courses différentes disputées dans la même journée, l'objectif est d'abord de ne pas faire d'erreur au début pour arriver bien placée au départ de l'ultime et décisive épreuve: la course aux points.

Le tableau s'est de fait éclairci dès le scratch, la première course, avec le zéro pointé de deux des favorites: la Britannique Laura Kenny, championne olympique en 2012 et 2016, a été prise dans une chute spectaculaire peu avant l'arrivée et la Néerlandaise Kirsten Wild, victorieuse en 2018 et 2019, a été déclassée.

Par Christophe BEAUDUFE / Berlin (AFP) / © 2020 AFP