Masters 1000 de Rome: Nadal, premier finaliste en dominant Opelka

Rafael Nadal disputera dimanche la finale du Masters 1000 de Rome pour tenter d'y décrocher une dixième couronne, après avoir pris le dessus samedi sur l'Américain Reilly Opelka (47e mondial), l'invité surprise du dernier carré, 6-4, 6-4.

Filippo MONTEFORTE - AFP

Rafael Nadal disputera dimanche la finale du Masters 1000 de Rome pour tenter d'y décrocher une dixième couronne, après avoir pris le dessus samedi sur l'Américain Reilly Opelka (47e mondial), l'invité surprise du dernier carré, 6-4, 6-4.

A deux semaines du coup d'envoi de Roland-Garros (30 mai-13 juin), le Majorquin a retrouvé ses marques sur cette terre battue qu'il affectionne tant. Il a bien mis à profit sa semaine romaine pour enterrer les quelques doutes nés de ses échecs en quarts de finale lors des deux Masters 1000 précédents sur ocre, à Monte-Carlo et Madrid.

L'Espagnol Rafael Nadal, lors de la demi-finale de l'Open d'Italie face à l'Américain Reilly Opelka, le 15 mai 2021 au Foro Italico à Rome

L'Espagnol Rafael Nadal, lors de la demi-finale de l'Open d'Italie face à l'Américain Reilly Opelka, le 15 mai 2021 au Foro Italico à Rome

Filippo MONTEFORTE - AFP

Après avoir renforcé son endurance lors des premiers tours, avec notamment un huitièmes de finale marathon (3h30) contre le Canadien Denis Shapovalov (14e mondial) où il a dû sauver deux balles de match, "Rafa" a cette fois travaillé son retour de service face aux mises en jeu supersoniques d'Opelka (2,11 m).

L'Américain Reilly Opelka, au service face à l'Espagnol Rafael Nadal, lors de l'Open d'Italie, le 15 mai 2021 au Foro Italico à Rome

L'Américain Reilly Opelka, au service face à l'Espagnol Rafael Nadal, lors de l'Open d'Italie, le 15 mai 2021 au Foro Italico à Rome

Filippo MONTEFORTE - AFP

L'Américain a encore signé quelques aces (11), mais n'a pu cette fois éviter de lâcher deux jeux de service, lui qui s'était hissé en demi-finales sans perdre le moins set ni la moindre mise en jeu.

Un break dans chaque manche a ainsi suffi à Nadal, tête de série N.2, pour passer assez tranquillement l'obstacle et filer vers sa douzième finale à Rome (et sa 52e en Masters 1000).

Pour décrocher son dixième sacre dans la Ville éternelle, il devra soit battre son meilleur ennemi, le N.1 mondial Novak Djokovic - les deux hommes se sont déjà rencontrés cinq fois en finale à Rome - soit l'Italien Lorenzo Sonego (33e).

AFP / Rome (AFP) / © 2021 AFP