Ligue 1: Paris sourit, Lyon au ralenti, Monaco s'accroche

Le Paris SG a enchaîné un troisième succès d'affilée chez le mal-classé Reims (2-0), lors d'un dimanche de Ligue 1 où Lyon a frôlé la défaite face au promu Lorient (1-1) contrairement à Monaco, "héroïque" contre Strasbourg (3-2).

Fred TANNEAU - AFP

Le Paris SG a enchaîné un troisième succès d'affilée chez le mal-classé Reims (2-0), lors d'un dimanche de Ligue 1 où Lyon a frôlé la défaite face au promu Lorient (1-1) contrairement à Monaco, "héroïque" contre Strasbourg (3-2).

La 5e journée du championnat s'est clôturée par une prestation réussie de Kylian Mbappé et Neymar à Auguste-Delaune, où le club de la capitale ne s'était plus imposé depuis sept ans en Championnat.

Au-delà du résultat, qui ramène les Parisiens à un point du podium occupé par le leader Rennes (13 points) devant Lille (11 pts) et Montpellier (10 pts), l'entraîneur Thomas Tuchel peut se satisfaire de l'efficacité retrouvée de son attaquant argentin Mauro Icardi, double buteur (9e, 62e) qui n'avait plus marqué depuis fin février.

Plus tôt, des Lyonnais peu inspirés ont encore abandonné des points en L1, où ils n'ont plus gagné depuis leur match d'ouverture le 28 août contre Dijon. Mais les joueurs de Rudi Garcia ont au moins eu le mérite d'égaliser par Léo Dubois (74e) après l'ouverture du score sublime de Yoane Wissa (63e).

Les partenaires de Memphis Depay, comeilleur buteur de L1 laissé sur le banc au coup d'envoi, stagnent à la dixième place avec deux points de retard sur Marseille, grand rival qu'ils reçoivent dimanche prochain.

"C'est encore deux points de perdus et un départ diesel qui ne me plaît pas du tout", a pesté Rudi Garcia, entraîneur perturbé par les derniers soubresauts du mercato attendus la semaine prochaine: "On ne peut pas préparer Marseille avec des joueurs et puis au dernier moment ils ne sont pas sur la feuille de match", redoute-t-il.

Zinédine Ferhat (au sol) arrache l'égalisation pour Nîmes face au RC Lens au stade des Costières, le 27 septembre 2020

Zinédine Ferhat (au sol) arrache l'égalisation pour Nîmes face au RC Lens au stade des Costières, le 27 septembre 2020

Pascal GUYOT - AFP

Les Lorientais, contraints de faire deux changements sur blessure avant la pause, ont de leur côté affiché de l'ambition comme l'autre promu Lens, rattrapé en toute fin de match à Nîmes (1-1).

- Lens rate le coche -

Les Sang et or étaient tout proche d'une quatrième victoire consécutive après l'ouverture du score d'Ignatius Ganago (34e). Mais le quatrième but cette saison de la recrue venue de Nice, sortie ensuite sur blessure (54e), a été compromis par l'égalisation tardive de Zinedine Ferhat (87e).

Wissam Ben Yedder double buteur pour l'AS Monaco contre Strasbourg au stade Louis-II, le 27 septembre 2020

Wissam Ben Yedder double buteur pour l'AS Monaco contre Strasbourg au stade Louis-II, le 27 septembre 2020

Valery HACHE - AFP

"Prendre ce but à la fin du match est frustrant. La physionomie du match nous déçoit un peu, mais après la pause, on a commencé à perdre des duels", a reconnu le gardien lensois Jean-Louis Leca.

Plus heureux, Montpellier a évité le pire chez le mal classé Dijon (2-2), avec une égalisation de Téji Savanier dans les derniers instants sur penalty.

Les Héraultais qui restaient sur trois succès de rang, sont troisièmes derrière Lille et le leader Rennes, avec le même nombre de points que Saint-Etienne (4e), Monaco (5e) et Lens (6e).

Autre match spectaculaire, celui entre Monaco et Strasbourg (3-2) s'est soldé par un doublé victorieux de Wissam Ben Yedder (9e, 53e) et deux exclusions du côté de l'ASM, qui a lutté pour conserver son avantage.

"Mes joueurs ont été héroïques! A neuf, les jeunes qui sont entrés ont montré beaucoup de caractère. En français, on dit: +Chapeau!+", s'est réjoui l'entraîneur Niko Kovac.

Wissam Ben Yedder double buteur pour l'AS Monaco contre Strasbourg au stade Louis-II, le 27 septembre 2020

Wissam Ben Yedder double buteur pour l'AS Monaco contre Strasbourg au stade Louis-II, le 27 septembre 2020

Valery HACHE - AFP

Plus tôt dans l'après-midi, Nice est reparti bredouille et avec "beaucoup de regrets" de Bordeaux (0-0), selon les mots de l'entraîneur azuréen Patrick Vieira, dont les joueurs ont heurté trois fois les montants de Benoît Costil par Pierre Lees-Melou (30e), Rony Lopes (65e) et Amine Gouiri (90e).

Bordeaux "a joué, on a bien défendu, on a été solides, on a respecté le plan de jeu que l'on avait", s'est félicité le technicien bordelais Jean-Louis Gasset, plus verni que son homologue du jour.

Résultats complets de la 5e journée:

vendredi

Lille - Nantes 2 - 0

samedi

Saint-Etienne - Rennes 0 - 3

Marseille - Metz 1 - 1

dimanche

Bordeaux - Nice 0 - 0

Nîmes - Lens 1 - 1

Monaco - Strasbourg 3 - 2

Dijon - Montpellier 2 - 2

Angers - Brest 3 - 2

Lorient - Lyon 1 - 1

Reims - Paris SG 0 - 2

Par Jeremy TALBOT / Paris (AFP) / © 2020 AFP