Ligue 1: Lyon se rassure un peu à Metz

A cinq jours du 8e de finale aller de la Ligue des champions contre la Juventus Turin, Lyon s'est quelque peu rassuré en allant s'imposer à Metz (2-0) vendredi, mettant fin à une série de quatre matches sans victoire en L1.

JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

A cinq jours du 8e de finale aller de la Ligue des champions contre la Juventus Turin, Lyon s'est quelque peu rassuré en allant s'imposer à Metz (2-0) vendredi, mettant fin à une série de quatre matches sans victoire en L1.

Un but de Moussa Dembélé sur penalty juste avant la mi-temps (45e+8) et un autre d'Houssem Aouar en toute fin de match (90e+3) ont permis à l'OL de s'imposer au Stade Saint-Symphorien et ainsi pouvoir aborder plus sereinement son choc européen, mercredi au Parc OL.

Les Lyonnais, qui n'avaient plus gagné depuis plus de trois semaines, alignant en quatre rencontres de championnat 2 nuls et 2 défaites, se relancent et remontent provisoirement à la sixième place avec 37 points, à quatre longueurs du troisième, Rennes.

Toutefois, les Rhodaniens n'ont pas brillé et devront se montrer bien plus tranchants face à la Vieille Dame pour espérer obtenir un bon résultat. S'ils ont été solides défensivement, les joueurs de Rudi Garcia ont semblé à court d'idées dans le secteur offensif et ne se sont pas créé beaucoup d'occasions franches.

Le milieu de Metz Opa N'Guette (g) marqué par le milieu de Lyon Bruno Guimaraes, le 21 février 2020 à Longeville-lès-Metz

Le milieu de Metz Opa N'Guette (g) marqué par le milieu de Lyon Bruno Guimaraes, le 21 février 2020 à Longeville-lès-Metz

JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

Pour cette rencontre, l'entraîneur lyonnais avait décidé de lancer sa recrue hivernale brésilienne Bruno Guimaraes, qui a disputé sa première rencontre depuis son arrivée dans le Rhône début février. Par ailleurs, le latéral droit Léo Dubois faisait son retour après une blessure au ménisque du genou gauche survenue le 30 novembre.

Metz, qui a concédé une deuxième défaite consécutive à domicile, reste 15e avec 28 points et conserve deux longueurs d'avance sur le barragiste, Dijon, et sept sur le premier relégable, Amiens, qu'il ira défier le week-end prochain.

- Confusion -

Le scenario a finalement basculé juste avant la mi-temps sur un corner tiré par Martin Terrier: à la lutte avec Jason Denayer, Matthieu Udol a touché le ballon du bras et après plusieurs minutes d'incertitude, l'arbitre a sifflé penalty après avoir consulté la VAR (45e).

La première tentative de Cornet a été repoussée par Alexandre Oukidja, qui s'était toutefois nettement avancé. Dans la confusion, l'arbitre a donc ordonné que le penalty soit retiré, et Dembélé n'a pas laisser passer l'occasion d'ouvrir le score (0-1, 45e+8).

L'arbitre Eric Wattellier donne un carton rouge à l'attaquant de Metz Habib Diallo contre Lyon, le 21 février 2020 à Longeville-lès-Metz

L'arbitre Eric Wattellier donne un carton rouge à l'attaquant de Metz Habib Diallo contre Lyon, le 21 février 2020 à Longeville-lès-Metz

JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

En seconde période, l'OL a géré son avantage sans être trop inquiété, mais sans se montrer inspiré non plus, même lorsqu'ils ont évolué en supériorité numérique après l'exclusion d'Habib Diallo pour avoir mis une claque à Marçal (82e).

Hormis un but de Terrier refusé logiquement pour hors jeu (67e), la seule véritable occasion lyonnaise aura été une frappe de Toko Ekambi repoussée par Oukidja (73e). Jusqu'au but d'Aouar dans le temps additionnel, qui a profité de la montée d'Oukidja sur un corner pour doubler la marque en contre dans le but vide (0-2, 90e+3).

AFP / Longeville-lès-Metz (France) (AFP) / © 2020 AFP