Le Tour de France a-t-il retrouvé son éclat ?

Depuis quatre ans, le Tour avait du mal à exister. A-t-il retrouvé son éclat ? C’est le débat du jour avec Véronique Jacquier, dans "Info vérité" sur Sud Radio le 23 juillet. “Info Vérité" est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15.

Faut-il ou non s’inquiéter pour Julian Alaphilippe

Demain, le Tour de France part à l’assaut des Alpes après l’étape Pont du Gard-Gap du jour. Dimanche, c’est l’arrivée sur les Champs-Élysées. Depuis quatre ans, le Tour avait du mal à exister, chloroformé par l’équipe Sky, sans enjeu. Et maintenant ?

 

Un successeur à Bernard Hinault ?

"La Grande Boucle a aussi été reléguée dans l’ombre au moment de l’attentat de Nice et de l’affaire Benalla, juge Véronique Jacquier. Ce rendez-vous mythique a aussi été terni par la présence supposée de moteur dans les vélos. Enfin, le spectre du dopage n’était pas loin". L’an passé, après un contrôle anormal au salbutamol du britannique Christopher Froome, il avait été sifflé par le public. "Rien de tout cela cette année ! Le Tour retrouve la lumière ; on verra dimanche si c’est aussi de l’éclat". Pour la première fois depuis 34 ans, un Français pourrait succéder à Bernard Hinault. "Là, on pourra dire que l’épreuve redevient mythique. Les Français comme Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot se distinguent, mais il y aura encore un déficit d’incarnation tant qu’ils n’auront pas remporté le Grall".

La force de ce Tour 2019 est qu’il est très ouvert. Rien n’est joué, alors qu’il reste trois étapes de montagne… Le parcours a été bien conçu en gardant les Alpes pour la fin. Ce tour regorge de suspense. Qui va l’emporter du duel entre le maillot jaune Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot, 4e au général ? "Un duel français, cela ne s’était pas vu depuis une trentaine d’années. Les deux ont encore leurs chances de gagner le Tour. Surtout Thibaut Pinot car il a une meilleure équipe", estime Véronique Jacquier.

La canicule sur les routes du Tour

Cela fait bien longtemps, sur un Tour de France, qu’un tricolore n’avait pas porté aussi longtemps le maillot jaune : 12 jours sur 16 pour Julian Alaphilippe ! N’oublions pas non plus que rien n’est joué car le tenant du titre, le britannique Geraint Thomas, reste un favori. Tout fait que le Tour ravit les fans au bord des routes. La ferveur populaire est là, et tous espèrent voir un Français sur le podium. Pour la presse étrangère, il s’agit du meilleur tour depuis Laurent Fignon et Greg Lemon…

Le fait que la canicule s’abatte sur la Grande Boucle peut-il changer la donne pour certains coureurs ? "Oui, pour Véronique Jacquier. Rouler avec une température de 40 degrés, ce n’est pas une partie de plaisir !" Thibaut Pinot, qui craignait terriblement les fortes températures autrefois, s’est préparé à la canicule. À la demande de son équipe, il s’est fait installer un sauna chez lui pour s’entraîner à la chaleur. Objectif : faire des contraintes thermiques un avantage. "Un nouveau paramètre à prendre en compte sur le Tour, désormais : le réchauffement climatique. Espérons pour le coup que cela ne lui ravira pas son éclat".

Cliquez ici pour écouter "Info Vérité" présentée par Véronique Jacquier

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !