L1: Marseille et Lirola s'arrachent, Rennes s'enhardit

Marseille finit en boulet de canon! Un doublé de Pol Lirola, dont une frappe croisée in extremis, a permis à l'OM de dompter Lorient 3-2 samedi en Ligue 1 pour revenir sur Lens (5e) et résister au retour de Rennes, vainqueur d'Angers 3-0.

Christophe SIMON - AFP

Marseille finit en boulet de canon! Un doublé de Pol Lirola, dont une frappe croisée in extremis, a permis à l'OM de dompter Lorient 3-2 samedi en Ligue 1 pour revenir sur Lens (5e) et résister au retour de Rennes, vainqueur d'Angers 3-0.

- L'OM et Lirola terminent fort -

Les Marseillais y ont cru jusqu'au bout: surpris deux fois en contre-attaque par des Lorientais opportunistes, à l'image du doublé de Terem Moffi (18e, 70e), les joueurs de Jorge Sampaoli ont forcé le destin grâce à Lirola dans le temps additionnel (90e+1).

Une semaine après avoir laissé échapper la victoire sur le fil à Montpellier (3-3), l'OM s'est retrouvé cette fois du bon côté de l'histoire, celui des vainqueurs.

Il le doit à un sursaut offensif juste après la pause, dans le sillage de la volée magistrale de Dimitri Payet (53e).

"C'était le jour et la nuit entre la première période et notre deuxième", a reconnu l'ailier Florian Thauvin au micro de Canal+. "On a l'occasion de mettre le troisième et de tuer le match mais on se met en difficulté. Aujourd'hui, le Bon Dieu nous a sauvés, on va dire", a-t-il souri.

Avec dans le rôle de la divine surprise, le latéral espagnol Pol Lirola, auteur de deux buts pleins de culot.

Repositionné par Sampaoli à un poste d'ailier droit très libre, balayant tout le flanc droit, le Catalan prêté par la Fiorentina a inscrit ses deux premiers buts en L1, d'abord d'une finition pleine de sang-froid sur une passe en profondeur de Thauvin (56e), et ensuite d'une belle inspiration pour croiser sa frappe hors de portée du gardien en fin de match.

C'est "dur à vivre" pour Lorient (17e), qui tenait un précieux point dans la course au maintien, a commenté l'entraîneur des Merlus Christophe Pélissier. "On se fait punir sur la dernière situation. C'est dur, il va falloir récupérer."

Pour Marseille, longtemps impuissant devant et très friable derrière en l'absence d'Alvaro et Duje Caleta-Car, suspendus, tout n'a pas été parfait.

Mais le club phocéen (6e, 52 pts) revient à hauteur de Lens (5e, 52 pts), en déplacement dimanche à Brest (15h00), et peut continuer à s'imaginer un destin européen la saison prochaine... à condition de finir la saison comme il a terminé ce match !

- Rennes enchaîne et rêve d'Europe -

L'attaquant de Rennes, Martin Terrier (g), buteur lors du match de Ligue 1 à Angers, le 17 avril 2021

L'attaquant de Rennes, Martin Terrier (g), buteur lors du match de Ligue 1 à Angers, le 17 avril 2021

LOIC VENANCE - AFP

Car derrière, Rennes pousse: revigorés depuis l'arrivée sur le banc de Bruno Genesio début mars, les Bretons continuent de croire à une nouvelle qualification continentale, grâce à leur nette victoire sur le terrain d'Angers (3-0) samedi à la mi-journée.

Grâce à Jérémy Doku (45e+1), Martin Terrier (63e) et Serhou Guirassy (90e+1), mais aussi du fait de l'annulation controversée d'un but angevin, le Stade rennais a continué sur sa lancée: 4 victoires et un nul sur ses cinq dernières rencontres !

Avec 51 points, les Rennais restent septièmes mais un écart semble s'être creusé derrière eux puisque Montpellier, huitième, pointe à quatre longueurs (47 pts) après son nul 1-1 vendredi soir sur la pelouse du leader Lille.

A Angers, la victoire rennaise porte à nouveau la marque de Terrier, totalement relancé par l'arrivée de Genesio, son ancien entraîneur à Lyon: l'attaquant a été passeur décisif pour Doku, puis buteur.

En revanche, c'est rageant pour Angers, dont l'entraîneur Stéphane Moulin a jugé "scandaleux" que l'arbitrage vidéo ait confirmé l'annulation d'un but de son équipe contre Rennes samedi pour une faute très légère sur le gardien. "Merci la VAR !", a grincé le technicien, qui va devoir remobiliser son équipe en vue d'un quart de finale de Coupe de France mercredi face au Paris SG au Parc des Princes.

Dimanche, les Parisiens (2e), fébriles ces derniers matches à domicile, recevront Saint-Etienne (13h00) pour tenter de revenir au classement sur le Losc alors que Monaco (3e) et Lyon (4e) se déplaceront respectivement à Bordeaux (17h05) et chez le mal-classé Nantes (21h00).

Par Jean DECOTTE / Paris (AFP) / © 2021 AFP