L1: Lyon se reprend, Lille rechute

Lyon s'est repris en battant Monaco (2-0), doublant son adversaire au classement, samedi pour la 10e journée de Ligue 1, où Lille a stoppé net sa remontée en étant "très mauvais" à Clermont, selon son président, Olivier Létang.

PHILIPPE DESMAZES - AFP

Lyon s'est repris en battant Monaco (2-0), doublant son adversaire au classement, samedi pour la 10e journée de Ligue 1, où Lille a stoppé net sa remontée en étant "très mauvais" à Clermont, selon son président, Olivier Létang.

Ca va mieux à l'OL, vainqueur d'un concurrent pour le podium dans un match spectaculaire. Mais les deux gardiens allemands, Julian Pollersbeck (OL) et Alexander Nübel (ASM), ont longtemps tout arrêté.

Puis l'entrée de Lucas Paqueta (67e), bien qu'il ait joué avec le Brésil 36 heures plus tôt, a fait basculer le match.

Un penalty de Karl Toko-Ekambi (74e), et un but de Jason Denayer (89e) ont permis aux Lyonnais de venir à bout de l'ASM et de repartir vers les sommets (5e, 16 pts), après deux nuls consécutifs.

Surtout, les joueurs de Peter Bosz ont mérité la victoire en cherchant toujours à attaquer, comme le leur demande leur entraîneur.

Lyon s'est mis dans de bonnes dispositions avant de rendre visite au Sparta Prague, jeudi, pour poursuivre son sans faute en Ligue Europa (deux matches, deux victoires).

Pour Monaco, qui affronte le PSV Eindhoven jeudi en C3, l'arrêt est brusque après trois victoires de rang avec trois buts marqués à chaque fois. Les partenaires de Wissam Ben Yedder reculent à la 7e place, à deux longueurs de Lyon, en attendant les matches de dimanche.

Le coup de frein est encore plus net pour le champion de France, stoppé lui chez un promu, et non un club européen.

- Lille "a touché le fond" -

Le Losc a bien mal préparé sa double confrontation contre le Séville FC, en visite à Pierre-Mauroy mercredi pour la 3e journée de Ligue des champions.

"On a touché le fond, on a été très mauvais", a même tonné le président du Losc, Olivier Létang, au micro de Prime Video.

Le dirigeant a pointé le "pauvreté individuelle et collective" de son équipe, qui ne pouvait, samedi, "prétendre à rien au haut niveau".

Le défenseur français de Clermont Akim Zedadka (g.) tente de rattraper le milieu portugais de Lille Renato Sanches (d.) lors du match de L1 entre Clermont et Lille, au stade Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand, dans le centre de la France, le 16 octobre 2021.

Le défenseur français de Clermont Akim Zedadka (g.) tente de rattraper le milieu portugais de Lille Renato Sanches (d.) lors du match de L1 entre Clermont et Lille, au stade Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand, dans le centre de la France, le 16 octobre 2021.

THIERRY ZOCCOLAN - AFP

Lille avait pourtant entamé une série avant la trêve internationale, avec trois victoires consécutives qui l'avaient relancé, après un début de saison raté. Mais la rechute est inquiétante, surtout pour la pauvreté du jeu proposé.

"Il faut revenir très vite dès mercredi, on attend une réaction", a conclu Létang.

Le Paris Saint-Germain loin devant après sa victoire contre Angers (2-1), plusieurs clubs se disputent le podium dimanche.

Lens, 2e à neuf longueurs du PSG, se rend à Montpellier (17h00), et Nice (3e), à Troyes (13h00).

Pour revenir sur le podium ou s'en rapprocher, Marseille (6e) et Lorient (8e), à deux points de Nice et quatre de Lens, s'affrontent au Vélodrome (21h00), qui rendra un dernier hommage à Bernard Tapie, le président disparu de la victoire de l'OM en Ligue des champions en 1993.

Les Merlus, invaincus depuis le 22 août, ont le vent en poupe, face aux Marseillais qui restent sur deux défaites.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP