L1: Lille et Lyon freinés, Monaco garde le rythme

Bonne opération pour Monaco et pour le Paris SG: le leader Lille, contre Strasbourg (1-1), et Lyon, à Marseille (1-1), ont perdu un peu de terrain et le classement se resserre en tête de la Ligue 1, à l'issue de la 27e journée, dimanche.

Valery HACHE - AFP

Bonne opération pour Monaco et pour le Paris SG: le leader Lille, contre Strasbourg (1-1), et Lyon, à Marseille (1-1), ont perdu un peu de terrain et le classement se resserre en tête de la Ligue 1, à l'issue de la 27e journée, dimanche.

. Marseille secoue Lyon

Quatre clubs en quatre points, le Championnat de France est passionnant cette année, dommage que cela se joue dans des stades vides...

L'OL (3e) a laissé la deuxième place au PSG, facile vainqueur samedi à Dijon (4-0), face à un OM retrouvé, dans un "Olimpico" d'une belle intensité. Et Monaco (4e) revient à un point de Lyon grâce à sa neuvième victoire en dix matches, signée contre Brest (2-0).

Karl Toko-Ekambi a concrétisé la domination initiale de Lyon (21e), mais Marseille s'est mis à jouer plus effrontément et a égalisé sur un penalty du Polonais Arkadiusz Milik (44 s.p.), après une main de Paqueta. L'OM semble s'être trouvé un buteur, sa puissance et son sens du jeu ont gêné Lyon.

Le match s'est terminé sur le même score que l'aller, et à dix contre onze. Dimitri Payet avait été exclu à Lyon après avoir ouvert le score; cette fois c'est le Lyonnais Paqueta qui a récolté un second avertissement, pour un tacle sur Payet (71).

Marseille a essayé d'obtenir une victoire prestigieuse, comme pour mettre fin à tous ses tourments de ces dernières semaines révolutionnaires, mais a au moins retrouvé de l'allant.

Son nouveau président, Pablo Longoria, était en tribunes, et son futur entraîneur, Jorge Sampaoli, est en transit entre le Brésil et la Canebière. Il doit arriver mardi, et ne pourra sans doute pas être opérationnel de suite sur le banc, le temps de l'isolement en raison de la pandémie.

Le propriétaire Frank McCourt est lui attendu lundi, pour rencontrer les supporters et pacifier le club.

. Lille trébuche

L'attaquant sénégalais de Nîmes, Moussa Koné (2e g), fête son but lors du match de Ligue 1 à domicile conte Nantes, le 28 février 2021

L'attaquant sénégalais de Nîmes, Moussa Koné (2e g), fête son but lors du match de Ligue 1 à domicile conte Nantes, le 28 février 2021

Sylvain THOMAS - AFP

Coup d'arrêt. Après sept victoires et un nul, le Losc reste invaincu mais s'est laissé surprendre par Strasbourg (16e), qui lutte pour son maintien.

Le Paris SG, facile vainqueur à Dijon (4-0), samedi, revient à deux longueurs, et l'Olympique lyonnais (3e) n'est qu'à trois points.

Cela aurait pu être pire, les "Dogues" ont couru près d'une heure après le score, sur le 11e but de la saison de Ludovic Ajorque (36e).

Le capitaine José Fonte a égalisé d'une tête rageuse au bout du long assaut lillois (86e), mais le Losc réalise une mauvaise opération.

Mollasson dans la première demi-heure, Lille s'est réveillé mais a manqué de précision face au but, à l'image de Jonathan David.

Déjà battue et éliminés en Ligue Europa jeudi, par l'Ajax Amsterdam (2-1), l'équipe de Christophe Galtier vit une semaine difficile. Et elle reçoit son cher Olympique de Marseille (sa ville natale), mercredi, avant d'aller à Monaco...

. Lorient avance

Le gardien de Saint-Etienne, Jessy Moulin, concède le but à l'attaquant de Lorient, Armand Laurienté (d), lors du match de Ligue 1 à Lorient, le 28 février 2021

Le gardien de Saint-Etienne, Jessy Moulin, concède le but à l'attaquant de Lorient, Armand Laurienté (d), lors du match de Ligue 1 à Lorient, le 28 février 2021

Fred TANNEAU - AFP

La bonne affaire dans la course au maintien est pour Lorient, vainqueur de Saint-Étienne (2-1), qui permet aux "Merlus" (17e) de sortir de la zone de relégation grâce à un doublé d'Armand Laurienté, notamment un superbe coup franc direct (65e).

Ils doublent d'un coup de nageoire "Crocodiles" et "Canaris", dos à dos dans un match crucial pour le maintien. Nîmes freine après trois victoires de rang et Nantes ne perd plus depuis l'arrivée d'Antoine Kombouaré sur le banc (une victoire et deux nuls).

Un débordement de Randal Kolo Muani pour Ludovic Blas a permis à Nantes d'ouvrir le score (26e), mais Moussa Koné a profité d'un rebond heureux pour égaliser (75e).

"Vu la physionomie du match, pour nous c'est un bon point", a admis le gardien gardois Baptiste Reynet, au micro de Canal Plus. "On marque un but encore un peu chanceux... On a montré qu'on avait du cœur et qu'on ne lâchera pas ce club, on va tout donner pour se sauver".

"Ce n'est pas un bon compte, on menait et sur un dégagement on a payé cash. On perd deux points", a pesté le défenseur du FCN Jean-Charles Castelletto.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP