L1: Lille bat Nantes et s'installe dans le fauteuil de leader

Lille s'est emparé du fauteuil de leader de Ligue 1 après son succès difficile (2-0) face à Nantes, vendredi en ouverture de la 5e journée.

DENIS CHARLET - AFP

Lille s'est emparé du fauteuil de leader de Ligue 1 après son succès difficile (2-0) face à Nantes, vendredi en ouverture de la 5e journée.

Le Losc, toujours invaincu cette saison, l'a emporté grâce à des buts du défenseur nantais Nicolas Pallois contre son camp (43e) et de Burak Yilmaz sur penalty (87e).

Avec 11 points engrangés en cinq rencontres, les Nordistes ont pris la tête du championnat avec une longueur d'avance sur Saint-Etienne et Rennes, qui s'affrontent samedi (17h00) à Geoffroy-Guichard.

Vendredi sur leur pelouse du Stade Pierre-Mauroy, les Dogues ont bien rebondi après leur match nul frustrant dimanche à Marseille, où ils avaient dominé mais s'étaient fait punir de leur manque de réalisme en toute fin de match.

S'ils ont été moins brillants qu'au Vélodrome, ils ont réussi à l'emporter et à garder leur cage inviolée, notamment grâce à une belle prestation de leur gardien Mike Maignan.

"Il était important de l'emporter et on a su le faire", a souligné l'entraîneur lillois Christophe Galtier, tout en reconnaissant que son équipe avait fait preuve de "beaucoup de déchet technique".

Nantes, de son côté, reste englué à la 14e place avec cinq points au compteur.

"C'est dommage de ne pas concrétiser nos situations. Il faut faire plus dans le jeu, et mieux, certainement. On a manqué de justesse", a déploré le technicien nantais Christian Gourcuff.

Après un début de rencontre équilibré, le Losc s'est procuré les premières occasions par son attaquant turc Yilmaz: sa première tentative a été contrée par la défense nantaise (6e), puis la deuxième a été repoussée magistralement par Alban Lafont (8e). Le portier des Canaris a ensuite été tout heureux de voir une frappe de Luiz Araujo déviée par Pallois filer juste à côté de son but (23e).

Entre-temps, le FCN a réagi avec un tir de Fabio capté par Mike Maignan (15e), puis par une nouvelle tentative du Brésilien, contrée (27e).

- Pallois malheureux -

L'attaquant turc de Lille, Burak Yilmaz (g), frappe la balle de la tête lors du match de Ligue 1 à domicile face à Nantes, le 25 septembre 2020

L'attaquant turc de Lille, Burak Yilmaz (g), frappe la balle de la tête lors du match de Ligue 1 à domicile face à Nantes, le 25 septembre 2020

DENIS CHARLET - AFP

Puis Randal Kolo Muani, lancé dans le dos de José Fonte, a perdu son duel face à Maignan en n'appuyant pas assez sa frappe enroulée (38e).

Juste avant la mi-temps, les Dogues, pourtant moins tranchants en fin de première période, ont enfin réussi à ouvrir le score: après une nouvelle frappe d'Araujo repoussée par Lafont, Zeki Celik a bien suivi et son centre en retrait a été touché d'abord par Jonathan David puis par Pallois, malheureux, qui a marqué contre son camp (1-0, 43e).

Après la pause, les Canaris se sont rués à l'attaque pour tenter de revenir au score, mais sont tombés sur un gardien lillois très inspiré, à l'image de sa manchette sur une frappe de Moses Simon (56e) et surtout d'une claquette sur un tir puissant d'Imran Louza qui filait sous sa barre (75e) et d'un tir à bout portant de Renaud Emond (88e).

Les Nordistes, eux, ont eu plusieurs situations dangereuses pour doubler la mise mais ont manqué de précision dans les transmissions, ou de réussite, comme sur un tir de Jonathan Bamba qui s'est écrasé sur le poteau (70e).

Finalement, Lille est parvenu à se mettre à l'abri en fin de rencontre sur un penalty obtenu et transformé par Yilmaz, qui a inscrit son premier but avec le Losc, après une faute de Dennis Appiah (2-0, 87e). Lille a peiné, mais Lille est leader.

AFP / Lille (AFP) / © 2020 AFP