JO-2020/Voile: Bernaz finit en beauté mais sans médaille

Jean-Baptiste Bernaz a fini en beauté ses quatrièmes Jeux en remportant la régate finale des JO de Tokyo mais ne termine que sixième de la série Laser, l'or revenant à l'Australien Matt Wearn, dimanche sur le plan d'eau d'Enoshima.

Peter PARKS - AFP

Jean-Baptiste Bernaz a fini en beauté ses quatrièmes Jeux en remportant la régate finale des JO de Tokyo mais ne termine que sixième de la série Laser, l'or revenant à l'Australien Matt Wearn, dimanche sur le plan d'eau d'Enoshima.

Le persévérant Varois qui, à 34 ans, rêvait de monter sur le podium pour sa quatrième campagne olympique (8e à Pékin, 10e à Londres et 5e à Rio) avait encore un infime espoir de décrocher le bronze.

A Enoshima, sous un soleil de plomb et à portée de vue des baigneurs dominicaux ayant envahi la plage, "JB" avait prévenu: "je vais tout donner". Et de fait, il a lâché les chevaux, virant en tête à toutes les bouées.

"J'ai même été virtuellement médaillé de bronze", a-t-il assuré de retour à terre, "mais je n'ai aucun regret, j'ai juste peut-être parfois manqué un peu de lucidité".

Pour espérer le bronze, il se devait de l'emporter, et compter sur un faux pas de ceux qui le devançaient, mais une seule condition a été remplie.

Bernaz avait parfaitement entamé sa semaine en remportant la première régate dimanche dernier, avant d'enchaîner des résultats en dents de scie, avec notamment une 22e place vendredi.

Il termine finalement 6e, à 7 points du podium. L'Australien Matt Wearn, assuré du titre avant même cette ultime manche, devance le Croate Tonci Stipanovic en argent et le Norvégien Hermann Tomasgaard en bronze.

"Je suis en forme donc j'aurais bien continué la régate, malheureusement c'est un jeu qui s'arrête aujourd'hui", a ajouté Bernaz.

"J'ai bien entamé la régate et je l'ai bien finie, ça nourrit forcément quelques regrets, je pense que j'étais au niveau", a ajouté le marin de Sainte-Maxime (Var) qui n'exclut pas de revenir aux JO-2024 pour une cinquième campagne.

Le Brésilien Robert Scheidt, l'un des plus beaux palmarès de la voile olympique (deux titres en Laser en 1996 et 2004), de retour à 48 ans, a échoué dans sa quête d'une 6e médaille, terminant au 8e rang.

Chez les femmes, en Laser Radial, le titre est revenu à la Danoise Anne-Marie Rindom, devant Josefin Olsson et la Néerlandaise Marit Bouwmeester.

- Le 470 attendu -

Aloïse Retornaz et Camille Lecointre sur l'épreuve de voile, catégorie 470, des JO de Tokyo, le 29 juillet 2021

Aloïse Retornaz et Camille Lecointre sur l'épreuve de voile, catégorie 470, des JO de Tokyo, le 29 juillet 2021

Peter PARKS - AFP/Archives

Après les deux médailles d'argent samedi de Charline Picon et Thomas Goyard en planche à voile RS:X, les principaux espoirs d'une troisième médaille française reposent toujours sur les épaules expérimentées de Camille Lecointre, la barreuse du 470, en duo avec Aloïse Retornaz, licenciée aux Sables d’Olonne.

Après huit manches, elles occupent le troisième rang, à portée de proue (10 pts) du bateau britannique en tête et du duo polonais (9 pts). Il reste deux manches à disputer lundi avant la course à la médaille mercredi. Lecointre a décroché le bronze en 2016 à Rio avec une autre partenaire, Hélène Defrance.

En 470 hommes, Jérémie Mion et Kévin Peponnet sont plus loin. A la 10e place provisoire, et donc pour le moment qualifiés pour la régate finale, les récents champions d'Europe peuvent encore profiter des deux régates lundi pour remonter.

En catamaran mixte Nacra 17, Quentin Delapierre et Manon Audinet se sont certes qualifiés pour la course finale prévue mardi mais avec trois places de septième dimanche, ils sont trop loin pour disputer le moindre métal.

Lundi, place aux finales de 49er hommes et femmes, en présence des Françaises Lili Sebesi et Albane Dubois, mais qui sont hors course pour le podium.

L'attraction sera Peter Burling: le Néo-Zélandais, titré en 2016 et depuis lors double vainqueur de la Coupe de l'America, est en tête avec Blair Tuke et bien parti pour le doublé.

Par Eric BERNAUDEAU / Tokyo (AFP) / © 2021 AFP