JO-2020: les fleurettistes françaises en finale et assurées d'une médaille

Les fleurettistes françaises Ysaora Thibus, Anita Blaze et Pauline Ranvier se sont qualifiées pour la finale du tournoi olympique par équipes en réussissant une superbe remontée face à l'Italie 45 à 43 au terme d'un match très tendu, jeudi à Chiba.

Fabrice COFFRINI - AFP

Les fleurettistes françaises Ysaora Thibus, Anita Blaze et Pauline Ranvier se sont qualifiées pour la finale du tournoi olympique par équipes en réussissant une superbe remontée face à l'Italie 45 à 43 au terme d'un match très tendu, jeudi à Chiba.

En finale, programmée à 19h55 locales (12h55 françaises), les Bleues rencontreront la Russie, concourant sous pavillon neutre, qui a battu les Etats-Unis 45 à 43 quelques instants plus tard sur la piste voisine.

Au Jeux de Montréal en 1976, les Bleues avaient rapporté l'argent, avant de décrocher l'or à Moscou en 1980, battant alors l'URSS en finale.

À Los Angeles en 1984, la France avait ensuite décroché le bronze.

C'est donc un exploit que les fleurettistes tricolores ont réalisé jeudi à Chiba, d'autant qu'en individuel dimanche, Ranvier et Blaze avaient été éliminées dès le premier tour et Thibus en huitième.

La rencontre avait pourtant mal commencé pour les Bleues qui étaient menées au score d'entrée.

Les Françaises ont compté jusqu'à 12 points de retard (24-12) mais grâce à d'excellents relais notamment d'Ysaora Thibus puis d'Anita Blaze, elles sont revenues petit à petit et ont égalisé (31-31).

L'Italie, grâce à Alice Volpi, championne du monde en 2018, a alors repris la main (38-34) face à Pauline Ranvier.

La maîtrise de la Parisienne, vice-championne du monde en 2019, a ensuite permis aux Tricolores de recoller au score (39-37), mais Volpi a asséné une ultime touche (40-37) avant le dernier relais, mettant aux prises Arianna Errigo à Ysaora Thibus.

La tension était alors à son comble dans le camp français, où résonnaient les encouragements des garçons du fleuret venus soutenir leurs compatriotes.

Thibus, vice-championne du monde en 2018, est encore revenue à égalité (42-42), puis a pris l'avantage pour finalement porter la touche victorieuse dans une fin de match extrêmement intense.

AFP / Tokyo (AFP) / © 2021 AFP