Hand: les Bleues sans leur capitaine Siraba Dembélé à Tokyo

À un peu plus de trois mois des Jeux de Tokyo, les handballeuses françaises ont perdu sur blessure leur capitaine Siraba Dembélé, un énorme coup dur pour les prétendantes à l'or olympique.

Henning Bagger - Ritzau Scanpix/AFP/Archives

À un peu plus de trois mois des Jeux de Tokyo, les handballeuses françaises ont perdu sur blessure leur capitaine Siraba Dembélé, un énorme coup dur pour les prétendantes à l'or olympique.

C'est sur une action anodine, dans les toutes dernières secondes d'un quart de finale retour de Ligue des champions que la saison de Siraba Dembélé a pris fin prématurément dimanche.

Bucarest, club où elle évolue depuis l'été dernier, doit marquer un but pour arracher au CSKA Moscou la qualification pour le Final 4. La dernière action roumaine est bafouillée, la balle arrive jusqu'à l'ailière gauche française qui tente un dernier tir.

A la réception, la Française se tord de douleur et quitte le parquet en larmes, aidée par des membres de l'encadrement des Roumaines, éliminées de la Ligue des champions et surtout dans l'attente des examens pour déterminer la gravité de la blessure.

Le verdict est tombé mardi en milieu d'après-midi et il est sans appel: l'ailière gauche, championne du monde en 2017 et d'Europe en 2018 avec les Bleues, souffre d'une rupture complète du tendon d'Achille droit.

Saison terminée, passage obligé sur la table d'opération dès mercredi et forfait pour les Jeux olympiques de Tokyo, où les Françaises ambitionnent de décrocher l'or, le seul titre qui manque à leur impressionnant palmarès.

- "Pas surhumaine" -

L'ailière gauche de l'équipe de France de handball Siraba Dembélé, après la défaite face à la Russie, en finale des jeux Olympiques, le 20 août 2016 à Rio de Janeiro

L'ailière gauche de l'équipe de France de handball Siraba Dembélé, après la défaite face à la Russie, en finale des jeux Olympiques, le 20 août 2016 à Rio de Janeiro

FRANCK FIFE - afp/AFP/Archives

"Cette blessure tombe forcément au moment le moins idéal. Ce devait être ma dernière compétition avec l'équipe de France et c'est difficile à avaler", a réagi Siraba Dembélé, citée dans le communiqué de la Fédération française de handball.

"Cela fait des années que l'on est sur des rythmes de folie, c'est toujours une période très intense et je ne suis pas surhumaine. Le corps lâche à un moment", a-t-elle expliqué, soulignant avoir été épargnée par les blessures jusqu'à présent dans sa carrière.

Le sélectionneur de l'équipe de France de handball, Olivier Krumbholz, s'adresse à l'ailière gauche Siraba Dembélé, sous le regard du pivot Laurisa Landre, lors d'un match du tour préliminaire contre la Corée du sud, le 12 août 2016 aux jeux Olympique à Rio de Janeiro

Le sélectionneur de l'équipe de France de handball, Olivier Krumbholz, s'adresse à l'ailière gauche Siraba Dembélé, sous le regard du pivot Laurisa Landre, lors d'un match du tour préliminaire contre la Corée du sud, le 12 août 2016 aux jeux Olympique à Rio de Janeiro

Roberto SCHMIDT - afp/AFP/Archives

Pour le sélectionneur des Bleues, Olivier Krumbholz, et l'ensemble de l'équipe de France, c'est un énorme coup dur. A 34 ans, Siraba Dembélé est la leader du vestiaire tricolore. Elle était de retour sous le maillot bleu après une pause maternité en 2019 et avait assisté de loin à l'échec du Mondial-2019 au Japon, terminé dès le premier tour par les Françaises.

Pour son retour en compétition internationale, elle avait décroché avec les Bleues la médaille d'argent au Championnat d'Europe au Danemark en décembre 2020, battues seulement par la Norvège en finale.

"Siraba est quelqu'un d'extrêmement charismatique. C'est le leader d'ambition de cette équipe. Elle sait qu'une part du résultat va dépendre de sa performance et une autre de celle des autres."

- Leader du vestiaire -

Ces mots, prononcés par Olivier Krumbholz à l'issue du dernier Euro-2020, en disent long sur l'importance de Siraba Dembélé dans le fonctionnement de l'équipe de France, qu'il avait résumé ainsi: "faire faire aux autres ce dont on a besoin pour gagner".

Au poste d'ailière gauche, le sélectionneur dispose de plusieurs cartes majeures dans sa manche. La Messine Manon Houette, présente lors des aventures dorées des Bleues en 2017 et 2018, revient à son meilleur niveau après avoir été opérée des deux genoux (ligament croisé antérieur et ménisque du genou droit, rotule et tendon du genou gauche) début 2020.

Elle a d'ailleurs effectué son retour dans le groupe France lundi, pour un stage de préparation olympique, auquel participent également la Bisontine Chloé Valentini et la Brestoise Coralie Lassource.

La capitaine de l'équipe de France de hand Siraba Dembélé, lors d'un  match de l'EURO contre les Pays-Bas à Paris, le 14 décembre 2018

La capitaine de l'équipe de France de hand Siraba Dembélé, lors d'un match de l'EURO contre les Pays-Bas à Paris, le 14 décembre 2018

Anne-Christine POUJOULAT - AFP/Archives

Mais le plus compliqué sera de trouver une alternative au leader de groupe et de vestiaire qu'était Siraba Dembélé.

"L'équipe de France retrouvera une capitaine, nous n'avons pas matière à nous précipiter, c'est une décision importante. Il y a une forme de défi pour l'équipe à fonctionner sans elle, mais si tout le monde donne le meilleur de soi même, on doit pouvoir retrouver notre cohésion, avec l'esprit de ce que Siraba avait mis en place", a estimé le sélectionneur.

Par Thomas BACH / Paris (AFP) / © 2021 AFP