GP de Russie: Bottas bat Verstappen, record reporté pour un Hamilton en colère

Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté dimanche le Grand Prix de Russie à Sotchi, devant Max Verstappen (Red Bull), alors que Lewis Hamilton, troisième et en colère, devra attendre pour égaler le record de victoires (91) de Michael Schumacher.

YURI KOCHETKOV - POOL/AFP

Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté dimanche le Grand Prix de Russie à Sotchi, devant Max Verstappen (Red Bull), alors que Lewis Hamilton, troisième et en colère, devra attendre pour égaler le record de victoires (91) de Michael Schumacher.

"Je veux rentrer à la maison": quelques minutes après l'arrivée de son 259e GP de F1, qu'il a vécu comme une épreuve injuste, le Britannique ne pouvait pas être plus clair.

Il a d'abord écopé de deux pénalités de cinq secondes, validées par les commissaires en début de course, pour s'être entraîné au départ, par deux fois, à un endroit non autorisé de la voie des stands.

La punition, qu'il a appliquée lors d'un arrêt aux stands, a d'abord été assortie d'un retrait de deux points sur sa Super Licence, le permis à points des pilotes. Hamilton n'était alors plus qu'à deux petits points d'une suspension pour un GP.

Puis les commissaires ont écouté les messages radio entre le sextuple champion du monde et son équipe Mercedes, constatant que l'erreur venait de l'écurie. Les deux points retirés ont alors été rendus au Britannique, et transformés en une amende de 25.000 Euros pour Mercedes.

Peu avant d'apprendre que la sanction était allégée, Hamilton semblait très en colère contre les commissaires de la FIA. "De toute façon, la règle est ridicule, mais il faut faire avec. Je veux juste m'assurer que je laisse tout ça rapidement derrière moi et que je ne leur donne pas l'occasion de me nuire d'une façon ou d'une autre" a-t-il ainsi déclaré, ravalant difficilement son courroux.

Auparavant, pendant la course il avait aussi montré son énervement, furieux d'avoir commis une erreur de débutant. Il a d'abord réagi en demandant, à la radio, où se trouvait le point de détail l'incriminant dans le règlement.

Sa course gâchée, il a aussi demandé à son ingénieur de ne plus lui donner d'infos sur la course après lui avoir reproché de l'avoir arrêté trop tôt pour changer de pneus.

Résultats du Grand Prix de Russie dimanche 27 septembre

Résultats du Grand Prix de Russie dimanche 27 septembre

Kun TIAN - AFP

"Ce n'était pas une bonne journée, c'est comme ça. Spassiba (merci) à tous les fans", a lâché le sextuple champion du monde après l'arrivée, préférant saluer les spectateurs que répondre aux questions des journalistes.

- Rendez-vous au Nürburgring -

Pour égaler le record de victoires de "Schumi", Hamilton va devoir attendre le prochain GP de l'Eifel, prévu le 11 octobre en Allemagne, sur le circuit du Nürburgring, et donc sur les terres du septuple champion du monde.

En attendant, Hamilton conserve les commandes du championnat du monde, avec 44 points d'avance -son chiffre fétiche- sur son coéquipier finlandais, victorieux pour la deuxième fois cette saison, la neuvième de sa carrière en F1.

Pour l'anecdote, Mercedes reste invaincu sur le circuit tracé dans le parc olympique des Jeux d'hiver 2014. Et pour les amateurs de suspense improbable, Hamilton n'a plus que 77 points d'avance sur Verstappen, seul 3e au championnat pilotes.

Derrière le trio de tête, Sergio Pérez a réussi une course solide conclue par une jolie 4e place, alors qu'il va quitter Racing Point en fin de saison, remplacé par Sebastian Vettel, et qu'il n'a toujours pas de volant pour 2021.

Chez Renault, Daniel Ricciardo, lui aussi frappé d'une pénalité de cinq secondes pour avoir dépassé les limites de la piste alors que son coéquipier Esteban Ocon le laissait passer, a fini cinquième.

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) 3e du GP de Russie, à Sotchi, le 27 septembre 2020

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) 3e du GP de Russie, à Sotchi, le 27 septembre 2020

Bryn Lennon - POOL/AFP

De quoi apporter encore des points à Renault F1, qui deviendra Alpine F1 l'an prochain. Au classement des constructeurs, l'écurie française reste cinquième avec 99 points, tout près de McLaren (106) et Racing Point (104), et surtout devant Ferrari (74).

Au coeur d'une belle bagarre de milieu de tableau, Ocon s'est finalement classé septième, juste derrière Charles Leclerc (Ferrari) qui a sauvé les apparences pour la Scuderia. Comme souvent en 2020.

AFP / Sotchi (Russie) (AFP) / © 2020 AFP