Foot/C1 - PSG-Real : "La prestation du PSG a été d'un très faible niveau"

"La prestation du PSG n'a pas été du niveau d'une équipe qui prétend être l'égale des plus grands"

Au lendemain de l'élimination du PSG en 8e de finale retour de la Ligue des champions face au Real Madrid (3-1 - 1-2), le journaliste sportif Arnaud Hermant a analysé la prestation des Parisiens, au micro de Sud Radio.

La marche était trop haute, le miracle n'a pas eu lieu. Incapables de se hisser à la hauteur de l'événement, à l'image d'un Marco Verratti coupable d'avoir abandonné ses coéquipiers - après une expulsion aussi ridicule qu'incompréhensive à ce niveau de compétition - ou encore d'un Dani Alvès qui a soudainement fait son âge face aux attaquants madrilènes, les joueurs du PSG ont été piteusement éliminés, hier soir par le Real Madrid (3-1 - 1-2), lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

"Le PSG, ce n'est que de la com''"

Ce naufrage collectif du PSG version qatarie - qui a investi plus de 400 millions d'euros sur le marché des transferts l'été dernier en recrutant la star brésilienne Neymar et le prodige français Kylian MBappé - pose fatalement la question de la stratégie sportive du club et du niveau global de ses joueurs. Selon notre confère Arnaud Hermant, qui suit le PSG depuis 15 ans pour le quotidien L'Équipe, ce match est une désillusion en raison de la prestation générale des joueurs qui n'ont pas répondu aux attentes, lesquelles avaient été en outre accentuées par une campagne de communication excessive, pour ne pas dire exagérée. "Le match a suscité beaucoup d'engouement, beaucoup de passion, beaucoup d'espoir et finalement le Paris-Saint Germain est passé totalement à côté et c'est ça qui est le plus gênant", déplore ainsi le journaliste sportif, joint par téléphone. "Vous pouvez perdre, vous pouvez être éliminé, c'est ce qui fait justement le charme du sport, mais quand il y a un grand rendez-vous, on attend que les gens soient au niveau de ce RDV et là, ça n'a pas été le cas. C'est pour ça que l'on a titré à la fois 'Tout ça pour ça' et 'ils ont tendu l'autre joue'. C'est une grande déception pour les gens qui aiment ce club", ajoute-t-il.

Faut-il alors parler d'un manque d'envie au regard de la prestation de l'équipe ? "On peut imaginer qu'ils avaient envie parce que si vous n'avez pas d'envie pour un tel match, c'est à n'y plus rien comprendre, mais ils étaient dans l'incapacité de faire le match que l'on attendait d'eux. Il y avait un problème d'engagement physique, un problème technique, ils ont fait une prestation collective et individuelle d'un très faible niveau, en tout cas pas du niveau d'une équipe qui se prétend vouloir être l'égale des plus grands, d'une équipe qui vise la victoire finale", répond Arnaud Hermand. "C'est une grande déception parce qu'il y a eu tout un barnum d'organisé, il y a eu une campagne de communication énorme avec 'Ensemble, on va le faire'... Quand on voit le résultat du match, le PSG, ce n'est que de la com'", insiste-t-il encore.

"Verratti a un problème de comportement avec les arbitres"

Et l'intéressé de cibler par ailleurs le comportement de certains joueurs présents sur le terrain et notamment l'international italien Marco Verratti, expulsé bêtement pour contestation à la 65e minute. "Verratti a été expulsé une nouvelle fois (...) il a un problème de comportement avec les arbitres. Alors ça fait un peu partie de la 'Comedia del Arte' chez les Italiens peut-être, mais lui conteste souvent et hier, sur son deuxième avertissement, il s'est précipité sur l'arbitre avec une agressivité qui ne pouvait lui valoir qu'un second avertissement et ça s'est transformé en carton rouge. C'est un peu le symbole finalement du match d'hier : un des meilleurs joueurs potentiellement du PSG qui passe à côté, qui craque et qui se fait expulser bêtement (...) Avec un joueur en moins, à 10 contre 11, la 'remontada' était encore un peu plus impossible", conclut-il.

>> Retrouvez l'intégralité du podcast de l'interview :

 

Les rubriques Sudradio