Euro de basket: les Françaises passent un premier test contre la Russie, pour finir le travail

Après le festival offensif (105 points) contre la Croatie et la bataille acharnée contre la République tchèque, les Françaises partent à l'assaut de la Russie dimanche (20h45) pour leur dernier match de groupes de l'Euro-2021, avec pour objectif la première place et le billet direct pour les quarts.

GUILLAUME SOUVANT - AFP/Archives

Après le festival offensif (105 points) contre la Croatie et la bataille acharnée contre la République tchèque, les Françaises partent à l'assaut de la Russie dimanche (20h45) pour leur dernier match de groupes de l'Euro-2021, avec pour objectif la première place et le billet direct pour les quarts.

Jusqu'ici tous va bien pour les Bleues de Valérie Garnier. Après une préparation rondement menée (six victoires en autant de rencontres), elles ont enchaîné deux succès dans le sauna du Rhenus de Strasbourg et entrevoient la première place du groupe, qui leur tend les bras.

Dimanche, les Françaises vont passer un test d'importance pour jauger leurs prétentions de s'adjuger le titre européen dans une semaine à Valence en Espagne, avec un choc contre la Russie, qui a un peu disparu des radars depuis son dernier triomphe continental en 2011, mais qui revient avec plusieurs jeunes ces derniers temps.

Depuis, les Françaises ont, elles, disputé, et perdu, toutes les finales des Championnats d'Europe: en 2013, 2017 et 2019 contre l'Espagne, en 2015 contre la Serbie. Et cette année, elle ne vise qu'un seul métal, l'or, assumant pleinement ce statut de favorites.

La méfiance est toutefois de mise pour les coéquipières d'Endy Miyem, qui devront éviter leur "péché mignon" comme le souligne très justement la pivot Héléna Ciak, à savoir le début des rencontres.

Valerie Garnier donne les consignes à ses joueuses de l'équipe de France de basket lors du Tournoi de qualification olympique en février 2020.

Valerie Garnier donne les consignes à ses joueuses de l'équipe de France de basket lors du Tournoi de qualification olympique en février 2020.

GUILLAUME SOUVANT - AFP/Archives

Contre la Croatie, le premier quart-temps a été raté avec 25 points encaissés en dix minutes, alors que la défense est connue comme le point fort de cette équipe tricolore. Et 24 heures plus tard, elles se sont longtemps heurtées à la défense de zone de la République tchèque, avant de prendre le dessus physiquement en fin de rencontre (71-51).

"C'est vrai que l'on met un peu de temps à rentrer dans le match. La Russie pour moi, c'est une équipe bien en place, et il faut vraiment faire attention", a prévenu Héléna Ciak, l'intérieure de l'Asvel. "C'est super intense en défense, je trouve qu'elles sont vraiment impressionnantes, elles sont partout. C'est l'équipe qui va le plus nous embêter."

En cas de victoire, les Françaises auront leur billet direct pour les quarts de finale, et en prime deux jours de repos pour permettre aux organismes, mis à rude épreuve dans la canicule strasbourgeoise, de récupérer.

Dans une compétition qui ne dure que onze jours avec six matches au programme pour aller au bout, ce serait un vrai plus.

Par Thomas BACH / Strasbourg (AFP) / © 2021 AFP