Cyclo-cross: la Coupe du monde pour van Aert, à une semaine des Mondiaux

Le Belge Wout van Aert a marqué son territoire en remportant dimanche à Overijse (centre) la Coupe du monde de cyclo-cross devant son grand rival, le Néerlandais Mathieu van der Poel, à une semaine de Mondiaux dont la tenue dépendra de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

DAVID STOCKMAN - BELGA/AFP

Le Belge Wout van Aert a marqué son territoire en remportant dimanche à Overijse (centre) la Coupe du monde de cyclo-cross devant son grand rival, le Néerlandais Mathieu van der Poel, à une semaine de Mondiaux dont la tenue dépendra de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

Van Aert a remporté la 5e et dernière manche de l'épreuve, devançant de plus d'une minute le champion du monde en titre, qui a été victime d'une crevaison lors du deuxième des huit tours de circuit.

Le Britannique Tom Pidcock a pris la troisième place à Overijse.

Le championnat du monde est prévu dimanche prochain à Ostende, sur un circuit largement sablonneux en bord de mer du Nord, et s'annonce comme un duel entre van Aert et van der Poel, tous deux triples champions du monde.

Entre le vainqueur (sur route) du dernier Milan-San Remo et celui du Tour des Flandres 2020, le duel s'annonce serré.

"Ce succès à Overijse me fait beaucoup de bien mais je pense que Mathieu sera légèrement favori à Ostende, a déclaré van Aert. Je suis content de mon état de forme mais, honnêtement, je crois que Mathieu à plus d'atouts".

Reste à savoir si les Mondiaux auront bel et bien lieu.

Car, dimanche, la tenue des championnats du monde a été remise en question par le bourgmestre (maire) de la ville d'Ostende, Bart Tommelein, après l'apparition d'un foyer (16 cas) du variant sud-africain du Covid-19 dans la ville côtière.

"Nous nous concertons avec les organisateurs, le ministre des Sports et l'UCI (Union cycliste internationale). Nous consultons également des virologues. Le championnat du monde est actuellement en discussion", a expliqué Bart Tommelein à la chaîne de télévision Sporza.

Les organisateurs, qui avaient déjà décidé fin novembre de faire disputer ces épreuves sans public, ont indiqué avoir "pris des mesures très strictes". "Tout est organisé selon les règles. Toutes les personnes présentes seront soumises à un test PCR", ont-ils expliqué dans un communiqué.

Mi-janvier, l'UCI avait décidé de supprimer les courses juniors du programme des Mondiaux, déjà en raison de la pandémie.

AFP / Bruxelles (AFP) / © 2021 AFP