Coupe du monde : les Anglais à fond derrière leur équipe pour oublier crise et Brexit

Les supporters de l'Angleterre espèrent une nouvelle finale de Coupe du monde après celle de 1966 (©JAIME REINA - AFP)
Les supporters de l'Angleterre espèrent une nouvelle finale de Coupe du monde après celle de 1966 ©JAIME REINA - AFP

Reportage Sud Radio. En pleine crise politique depuis de nombreux mois, les Anglais vivent une parenthèse enchantée avec le beau parcours de leur sélection à la Coupe du monde. Reste une marche, et non des moindres, à franchir avant la grande finale.

Après France-Belgique, place aujourd’hui à Angleterre-Croatie ! La seconde demi-finale de cette Coupe du monde est attendue avec impatience par les peuples des deux pays, notamment en Angleterre, pays inventeur du football, qui se prend à rêver à un nouveau titre après celui décroché à domicile en 1966. La dernière demi-finale disputée par les Anglais remonte, elle, à 1990, lorsque les hommes menés à l’époque par Bobby Robson s’étaient inclinés aux tirs au but contre l’Allemagne, future championne.

Une épopée que Peter n’a pas pu suivre, c’est pourquoi il compte bien vivre à fond le match de ce soir. "Je n’ai jamais vécu ça, c’est une sensation étrange mais agréable ! Je n’étais pas né la dernière fois qu’on s’est retrouvé en demi-finale, ça va être une journée énorme…", se réjouit-il au micro de Sud Radio. Alors que l’Angleterre traverse une profonde crise politique suite au vote du Brexit, avec des ministres qui quittent un à un le gouvernement de Theresa May, l’aventure des Three Lions en Russie est une vraie bouffée d’oxygène pour toute une nation. "Évidemment, ça ne résout pas nos problèmes, mais ça fait du bien de retrouver le sourire. Ces deux dernières années ont été difficiles pour le pays, mais je pense qu’on va le faire cette année ! Cette Coupe du monde, on va la ramener à la maison !", assure Peter.

Originaire de Sheffield, Richard souligne notamment l’état d’esprit que dégage cette sélection anglaise depuis le début du tournoi. "La détermination et l’ambition du sélectionneur Gareth Southgate et de son équipe déteint sur l’état d’esprit de chacun d’entre nous", déclare-t-il. Gérante d’un pub anglais à Paris, Laura, elle, se frotte déjà les mains en prévision de ce soir. "On a beaucoup de bières, on s’en est fait livrer 40 fûts, c’est trois à quatre fois plus que la normale ! L’atmosphère sera fantastique, ils vont trinquer, chanter, danser et même casser, et on ne pourra pas les arrêter !", promet-t-elle.

Un reportage d’Alfred Aurenche

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio