Coupe du monde 2018 : la Russie démarre fort

La Russie a écrasé l'Arabie saoudite (5-0) ce jeudi en ouverture de la Coupe du monde 2018, au Stade Loujniki de Moscou.

Thumbnail

La Russie a idéalement lancé son Mondial de football ce jeudi en atomisant la très faible équipe d'Arabie saoudite (5-0) lors du match d'ouverture de la Coupe du monde 2018, à Moscou. Il s'agit de la plus large victoire enregistrée lors du premier match de la compétition depuis 1934 et le succès 7-1 des Italiens face aux États-Unis.

Ils ne pouvaient pas rêver meilleurs débuts. Devant un stade Loujniki plein à craquer (78011 spectateurs) et tout acquis à leur cause, les Russes ont donc ouvert la 21e Coupe du monde de la plus belle des manières, en disposant aisément de courageux mais trop naïfs Saoudiens. Après une cérémonie d'ouverture assez kitsch et dont le seul moment de folie aura été cet improbable doigt d'honneur du chanteur Robbie Williams, la "Sbornaïa" a donc démarré pied au plancher son tournoi.

Golovin et Cheryshev crèvent l'écran

Dès l'entame de la rencontre, le schéma était posé. D'un côté, des Saoudiens prenant soin, avec plus ou moins de réussite, de ressortir le ballon proprement, fidèles aux principes de leur entraîneur espagnol Juan Antonio Pizzi. De l'autre, des Russes agressifs et procédant par attaques rapides tout en verticalité. Et à ce petit jeu là, ce sont bien ces derniers qui ont allumé les premières mèches et à la suite d'un troisième corner, mal dégagé par la défense saoudienne, l'excellent Golovin récupérait le cuir avant d'adresser un centre parfait pour Yuri Gazinsky, dont la tête décroisée imparable trompait Abdullah Al-Mayouf (12e). Le joueur du FK Krasnodar inscrivait donc le premier but de cette édition en même temps qu'il ouvrait son compteur en sélection. On a connu pire comme première... Euphorie de courte durée cependant puisque cette ouverture du score allait être suivie par un premier coup dur pour les hommes de Stanislav Cherchesov, avec la blessure d'Alan Dzagoev (23e). En pleine contre-attaque, le meneur du CSKA s'écroulait, foudroyé par un claquage à la cuisse. Son tournoi est probablement terminé.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, son remplaçant Denis Cheryshev, très en vue dès son entrée, allait doubler la mise peu avant la mi-temps (43e) à la suite d'une belle action initiée par un décalage de Fedor Smolov et conclue par une frappe en force, dans la lucarne du portier saoudien. À 2-0 à la pause, les Russes pouvaient être sereins, tant la faiblesse de l'opposition n'augurait pas de menaces immédiates.

La deuxième mi-temps ne sera qu'une formalité et trois autres buts seront inscrits. D'abord par le géant Dzyuba (71e), à peine entré en jeu, d'une tête impeccable à la réception d'un nouveau centre de Golovin, qui signait là sa seconde passe décisive du match. Vint ensuite le chef-d'œuvre de la rencontre signé Cheryshev - encore lui - qui s'offrait un doublé d'une magnifique frappe de l'extérieur du pied gauche en pleine lucarne, dans le temps additionnel (90e +1). Le succès russe sera parachevé par l'inévitable Golovin d'un maître coup-franc, bien aidé certes par l'apathie du gardien saoudien (93e + 3).

Un démarrage idéal pour la Russie qui prend bien évidemment la tête du Groupe A, avant le match Égypte-Uruguay (demain 14h).

Fiche technique

1er tour - Groupe A - 1ère journée

Moscou (stade Loujniki) : Russie - Arabie saoudite 5-0 (2-0)

Spectateurs: 78.011

Arbitre: N. Pitana (ARG)

Buts = Russie: Gazinsky (12), Cheryshev (43, 90+1), Dzyuba (71), Golovin (90+4)

Avertissements = Russie : Golovin (88) / Arabie saoudite : Al-Jassim (90+3)

Russie: Akinfeev (cap) - Fernandes, Kutepov, Ignashevich, Zhirkov - Gazinsky, Zobnin - Dzagoev (Cheryshev 24), Golovin, Samedov (Kuzyaev 64) - Smolov (Dzyuba 70) - Entraîneur: Stanislav Cherchesov (RUS)

Arabie saoudite: Al-Muaiouf - Al-Burayk, Hawsawi, Hawsawi (cap), Al-Shahrani - Otayf (Al-Muwallad 64), Al-Faraj - Al-Shehri (Babhir 73), Al-Jassim, Al-Sahlawi (Assiri 84), Al-Dawsari - Entraîneur: Juan Antonio Pizzi (ESP)