Coupe de France: le PSG réfléchit pour contester la suspension de Neymar (entraîneur)

Le Paris SG se garde le droit de contester la suspension de son attaquant star Neymar avant la finale de Coupe de France contre Monaco mercredi, qu'il doit normalement manquer, a indiqué samedi l'entraîneur Mauricio Pochettino.

FRED TANNEAU - AFP/Archives

Le Paris SG se garde le droit de contester la suspension de son attaquant star Neymar avant la finale de Coupe de France contre Monaco mercredi, qu'il doit normalement manquer, a indiqué samedi l'entraîneur Mauricio Pochettino.

"C'est quelque chose que le club étudie ces prochains jours, pour lui et Presnel Kimpembe. Nous y pensons", a déclaré le technicien argentin.

Sous la menace d'une suspension en raison du sursis dont il a écopé début avril après son expulsion contre Lille en Championnat, "Ney" a reçu un carton jaune à Montpellier mercredi, lors de la demi-finale de Coupe gagnée aux tirs au but (2-2, 6-5 aux t.a.b.).

Cet avertissement a conduit vendredi la commission fédérale de discipline à révoquer le sursis, et donc à le suspendre un match. La sanction prenant effet le lundi 17 mai, le Brésilien ne devrait donc pas participer à la finale prévue mercredi.

"Je voudrais comprendre la tête du gars qui a fait la règle des cartons en France! Celui-là mérite d'être applaudi. Quelle confusion!", a réagi Neymar sur Instagram.

Sauf que le PSG a la possibilité de demander une conciliation auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), une démarche qui peut suspendre la décision de la FFF.

L'Olympique lyonnais a agi de la sorte fin avril pour le cas de son défenseur Mattia De Sciglio, dont la suspension décidée par la Ligue (LFP) a été levée temporairement jusqu'à ce que les conciliateurs du CNOSF rendent leur proposition.

Si le PSG s'adresse au CNOSF avant mercredi, cela pourrait permettre à Neymar de jouer contre Monaco, si l'instance ne tranche pas avant.

Le défenseur Presnel Kimpembe, lui, a été sanctionné de trois matches de suspension par la Ligue (LFP) après son expulsion à Rennes (1-1) dimanche dernier.

En attendant, le N.10 brésilein est attendu dimanche contre Reims, pour la 37e journée de Ligue 1.

 

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP