Coupe Davis: les Bleus plient mais battent les Tchèques

La France a réussi une entrée poussive jeudi en Coupe Davis à Innsbruck où elle a battu la République tchèque 2 à 1, le match perdu par Richard Gasquet pouvant coûter cher au moment de faire les comptes pour passer en quarts.

JOE KLAMAR - AFP

La France a réussi une entrée poussive jeudi en Coupe Davis à Innsbruck où elle a battu la République tchèque 2 à 1, le match perdu par Richard Gasquet pouvant coûter cher au moment de faire les comptes pour passer en quarts.

Outre la défaite de Gasquet (86e mondial) face à Tomas Machac (143e) 7-6 (7/3), 6-2, Adrian Mannarino (71e) a éprouvé des dificultés à égaliser aux dépens de Jiri Vesely (82e) 6-7 (1/7), 6-4, 6-2 et la paire Nicolas Mahut/Pierre-Hugues Herbert, pourtant auréolée de son deuxième sacre aux Masters, a souffert pour battre Jiri Lehecka associé au décidément très en verve Tomas Machac, 3-6, 6-4, 6-3.

En ayant cédé un match et au moins un set par match (soit quatre sets au total), la qualification des Bleus pour les quarts passe par une victoire samedi face à la Grande-Bretagne afin de s'assurer la première place du groupe C. Une place parmi les deux meilleurs deuxièmes des six groupes paraît en effet compromise.

"Je pense qu'ils (les Britanniques, ndlr) sont sur le papier un peu plus forts que nous, mais ils sont loin d'être hors de portée. Ce sera compliqué mais pas mission impossible", a assuré Mannarino.

Au vu du déroulement de la première journée, la tâche s'annonce cependant compliquée face à une équipe composée de Cameron Norrie (12e) et Daniel Evans (25e) en simples.

- "Sortir à un partout" -

Compliquée également sera la tâche du capitaine Sébastien Grosjean pour choisir ses prochains joueurs de simple: conserver Gasquet malgré son échec qui l'a visiblement atteint moralement, Mannarino qui s'en est sorti avec de grandes difficultés, ou faire jouer le novice Arthur Rinderknech (58e) ?

"En entrant sur le terrain à un-zéro, je savais qu'on n'avait pas beaucoup de marge d'erreur et qu'il fallait sortir du court à un partout", a commenté Mannarino pour expliquer ses difficultés et notamment pourquoi il a été "rattrapé par la tension" à certains moments clés comme lorsqu'il n'est pas parvenu à conclure le premier set.

Mais, lui qui n'avait joué jusque-là qu'une rencontre de Coupe Davis, a fini par gagner et redonner le sourire aux Français en égalisant à une victoire partout.

Les Français Pierre-Hugues Herbert (g) et Nicolas Mahut s'encouragent, lors de leur victoire face à la paire tchèque Jiri Lehecka et Tomas Machac (3-6, 6-4, 6-3), lors de la 1ère rencontre du groupe C de la Coupe Davis, le 25 novembre 2021 à Innsbruck

Les Français Pierre-Hugues Herbert (g) et Nicolas Mahut s'encouragent, lors de leur victoire face à la paire tchèque Jiri Lehecka et Tomas Machac (3-6, 6-4, 6-3), lors de la 1ère rencontre du groupe C de la Coupe Davis, le 25 novembre 2021 à Innsbruck

JOE KLAMAR - AFP

Car la première rencontre avait plongé tout le banc dans la consternation, face à l'incapacité de Gasquet à s'imposer.

Sélectionné pour son expérience, il a regretté de ne pas avoir eu "le niveau".

"L'expérience, ce n'est pas tout. C'est surtout le niveau qui est important et le niveau n'était pas bon aujourd'hui, tout simplement", a analysé le joueur de 35 ans.

- "Mauvais" -

"J'ai été mauvais sur le match. Je n'ai pas réussi à trouver de l'énergie. C'est surtout la perte du premier set qui m'a fait vraiment plus mal que ça aurait dû", a-t-il ajouté en estimant qu'il était "moins solide qu'avant".

Heureusement, la France peut s'appuyer sur une équipe de double dominatrice. Et pourtant ! Même Mahut et Herbert ont failli se faire surprendre.

"On a eu un démarrage poussif, mais dans les deuxième et troisième sets, on a bien joué", a estimé Mahut.

Si les matchs entre la France et la République tchèque se sont joués dans le huis clos glacial d'Innsbruck en raison du confinement de l'Autriche pour cause de résurgence de cas de covid, le virus a secoué Madrid où la pépite espagnole Carlos Alcaraz a été testée positive.

Richard Gasquet (à gauche) a raté son entrée dans le groupe C de Coupe Davis en s'inclinant devant le Tchèque Tomas Machac à Innsbruck, le 25 novembre 2021

Richard Gasquet (à gauche) a raté son entrée dans le groupe C de Coupe Davis en s'inclinant devant le Tchèque Tomas Machac à Innsbruck, le 25 novembre 2021

JOE KLAMAR - AFP

"J'ai été testé positif au Covid-19 aujourd'hui (jeudi), ce qui va m'empêcher de jouer la Coupe Davis qui me faisait tant rêver", a regretté Alcaraz, sélectionné pour la première fois en équipe nationale, en expliquant ressentir à ce stade des "symptômes très légers".

Ses coéquipiers ont passé dans la foulée de nouveaux tests PCR qui se sont tous avérés négatifs, selon la Fédération internationale (ITF).

Mais pour l'Espagne, tenante du trophée et déjà privée de son atout maître Rafael Nadal et de son N.2 Robert Bautista (blessés), il s'agit d'un nouveau coup dur.

Par Igor GEDILAGHINE / Innsbruck (Autriche) (AFP) / © 2021 AFP