Coronavirus: "Tous désireux de faire bouger les choses", déclare le footballeur Danny Rose

Danny Rose, défenseur de Newcastle, a déclaré samedi que des discussions étaient en cours entre les acteurs de la Premier League, au lendemain de l'annonce par celle-ci de sa volonté de faire baisser le salaire des joueurs en pleine pandémie de coronavirus.

Paul ELLIS - AFP/Archives

Danny Rose, défenseur de Newcastle, a déclaré samedi que des discussions étaient en cours entre les acteurs de la Premier League, au lendemain de l'annonce par celle-ci de sa volonté de faire baisser le salaire des joueurs en pleine pandémie de coronavirus.

"Nous sommes tous désireux de faire bouger les choses", a déclaré Rose à la BBC. "Des négociations avaient déjà été entamées en ce sens avant que des personnes extérieures au monde du football n'expriment leurs critiques", a poursuivi le joueur prêté à Newcastle par Tottenham.

Une allusion à peine voilée aux déclarations jeudi du ministre britannique de la santé, Matt Hancock, invitant les joueurs professionnels de football à prendre leur part de l'effort national. Déclarations approuvées vendredi par un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.

"Nous n'avons tout simplement pas besoin que des personnes n'ayant rien à voir avec le monde du football dictent aux footballeurs ce qu'ils doivent faire avec leur argent. Je trouve ça tellement bizarre", s'est élevé le joueur, dont un hôpital londonien a révélé qu'il lui avait fait un don privé de 19.000 livres sterling (21.500 euros).

"J'ai été au téléphone avec Jordan Henderson", capitaine de Liverpool, rappelle encore Danny Rose alors qu'Henderson mène des discussions entre capitaines des clubs de Premier League sur le type d'action à mener et d'initiatives à prendre en cette période de crise.

"Je ne peux parler qu'en mon nom, mais je n'aurais aucun problème à verser une partie de mon salaire aux personnes qui se battent en première ligne et aux personnes touchées par ce qui se passe à l'instant présent", a aussi précisé Danny Rose.

"Ce qui ressort maintenant, c'est la réduction de 30% (de nos salaires). Nous sommes jugés chaque jour de notre vie. Le moment est venu d'aller de l'avant et de faire un don", a pour sa part déclaré Conor Coady, le capitaine de Wolverhampton.

Ces différentes prises de positions interviennent au lendemain de l'annonce par les dirigeants de la Premier League de voir les salaires des joueurs réduits de 30% pour faire face à la crise actuelle.

Les salaires des joueurs anglais sont parmi les derniers en Europe à ne pas avoir été touchés.

AFP / Londres (AFP) / © 2020 AFP