Championnat PGA: Tiger Woods sauve l'honneur

Le meilleur pour la fin, certes bien loin d'un cinquième titre à l'USPGA: Tiger Woods a fini le premier Majeur de 2020 au-dessous du par (-1, 279), en rendant sa meilleure carte (-3, 67) dimanche à San Francisco.

JAMIE SQUIRE - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Le meilleur pour la fin, certes bien loin d'un cinquième titre à l'USPGA: Tiger Woods a fini le premier Majeur de 2020 au-dessous du par (-1, 279), en rendant sa meilleure carte (-3, 67) dimanche à San Francisco.

Il est trop tôt pour dire quel sera le classement final du "Tigre", qui pointait avant ce quatrième tour à 11 coups du leader Dustin Johnson. A cause de deux cartes consécutives à deux coups au-dessus du par, vendredi et samedi, qui mettaient fin à sa quête d'un 16e Majeur.

Dimanche, comme il s'en était fixé l'objectif la veille, Woods est parvenu à améliorer son putting, en souffrance jusqu'ici, sur des greens selon lui plus lents qu'ils ne le paraissent sur le parcours public du TPC Harding Park.

"J'en ai réussi quelques-uns dès l'entame et j'ai simplement fait en sorte de conserver cet élan. C'est quelque chose que je n'avais pas fait ces deux derniers jours. J'avais dis (samedi) que voulais finir sous le par, je l'ai fait aujourd'hui."

Parmi les premiers à s'élancer dimanche, Tiger a réussi au final cinq birdies, même s'il a été contrarié par deux bogeys dont un sur le 18e et dernier trou.

"Je me suis battu et aujourd'hui c'était plus révélateur de la façon dont j'aurais pu jouer vendredi et samedi, si j'avais rentré quelques putts plus tôt", a-t-il déclaré, ajoutant: "C'est du golf. Nous perdons beaucoup plus de tournois que nous n'en gagnons."

Pour seulement son deuxième tournoi en cinq mois, après une rentrée décevante il y a trois semaines au Memorial, la star de 44 ans peut aussi se satisfaire d'avoir tenu physiquement la distance sur ce Majeur.

"Dans l'ensemble, mon corps a plutôt bien réagi. La meilleure chose à faire pour l'épargner est d'éviter le rough et de ne pas avoir à taper ces coups éprouvants", a expliqué Woods, plombé par des douleurs au dos depuis quelques années et déjà opéré plusieurs fois.

En quête d'un 83e titre sur le circuit PGA, ce qui serait un nouveau record, il a désormais les yeux tournés vers l'US Open, deuxième levée du Grand Chelem, qui se déroulera dans un peu plus d'un mois à Mamaroneck (New York).

AFP / San Francisco (AFP) / © 2020 AFP