"Ça va envoyer du lourd !" : les fans des Herbiers croient à l'exploit contre le PSG

Les supporters des Herbiers dans les rues de Paris (©Juliette Rioufol - Sud Radio)

Reportage Sud Radio. À quelques heures de la finale de la Coupe de France entre le PSG et Les Herbiers, les supporters du modeste club vendéen s’étaient donnés rendez-vous dans le 5ème arrondissement de la capitale pour faire monter la température.

Peuvent-ils vraiment le faire ? Comme en 2012 lorsque l’US Quevilly s’était inclinée face à Lyon, un club de troisième division française va disputer ce soir la finale de la Coupe de France. Entre le petit club des Herbiers et le PSG, qui ambitionne de conquérir l’Europe, le duel de ce soir s’annonce extrêmement déséquilibré. Qu’à cela ne tienne, les supporteurs vendéens entendent bien faire entendre leur voix au Stade de France, comme ils l’ont fait cet après-midi à l’intérieur et à l’extérieur du bar nantais L’Antidote dans le 5ème arrondissement de Paris.

"J’ai le drapeau de la Vendée, j’ai le maillot, l’écharpe, le masque et la banderole avec marqué dessus "On vient braquer la Coupe de France". Avec tout le stade, l’ambiance, les supporters… Le douzième homme est présent, ça va envoyer du lourd ce soir !", promet l’un d’entre eux. Une cinquantaine de supporters à l’intérieur, le double sur le trottoir et dans la rue : la ferveur est réelle mais les pronostics restent, eux, prudents à l’heure de défier l'ogre parisien, triple tenant du titre. "On va dire 1-0, pour Les Herbiers bien sûr ! On va essayer de rêver...", veut croire un fan. Un autre craint un match rapidement plié par les stars du PSG : "J’espère qu’il y aura du suspense jusqu’au bout et qu’on ne va pas se prendre une déculottée dès la première mi-temps...". "Si Les Herbiers veulent arriver à quelque chose dans ce match, il faudra marquer les premiers", assure un autre.

Thierry, lui, a déjà en tête son scénario rêvé. "Moi je table sur un but à la 88ème minute de Bongongui ! Le foot crée de belles surprises. Avec de la chance et un peu de niaque, la Coupe finira aux Herbiers...", espère-t-il. Réponse ce soir, sur les coups de 23 heures... ou plus en cas de prolongations.

Un reportage de Capucine Bouillot

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio