Angleterre: Leicester passe la 2e, Arsenal stagne

Malgré les nombreuses absences, Leicester s'est emparé provisoirement de la 2e place de Premier League en renversant Brighton (2-1), samedi, lors de la 27e journée, alors qu'Arsenal est retombé dans ses travers lors d'un nul (1-1) à Burnley.

NEIL HALL - POOL/AFP

Malgré les nombreuses absences, Leicester s'est emparé provisoirement de la 2e place de Premier League en renversant Brighton (2-1), samedi, lors de la 27e journée, alors qu'Arsenal est retombé dans ses travers lors d'un nul (1-1) à Burnley.

. Leicester ne lâche rien

Mené et malmené en début de match, Leicester est reparti avec trois points très précieux de son déplacement dans le sud de l'Angleterre.

Avec 53 points, les Foxes dépassent Manchester United (51 pts), qui ira défier le leader City dimanche pour le derby, et ils se mettent surtout hors de portée immédiate de Chelsea (4e à 6 points) et Everton (5e à 7 pts), qui ont respectivement un et deux matches en moins.

Brighton (16e), qui ressort une nouvelle fois bredouille d'un bon match où il aura laissé filer des opportunités, n'a plus que 3 points d'avance sur la zone rouge.

Les Seagulls avaient pourtant fort bien démarré en prenant l'avantage grâce à un but d'Adam Lallana, qui avait trompé Kasper Schmeichel avec beaucoup de sang-froid (1-0, 10e), après avoir été astucieusement servi par le Français Neal Maupay.

La révolte des champions 2016 est venue d'une frappe très pure du jeune Sidnei Tavares (19 ans) de 22 mètres, superbement détournée par Robert Sanchez (36e).

A la pause, Brendan Rodgers a dû secouer ses troupes bien plus conquérantes après la pause.

C'est tout d'abord Kelechi Iheanacho qui a égalisé peu après l'heure de jeu (1-1, 62e), avant que Sanchez, irréprochable jusque-là, ne se troue complètement sur un corner à deux minutes de la fin, permettant à Daniel Amartey de donne la victoire aux siens (2-1, 88e).

. Arsenal se saborde

L'attaquant d'Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang, buteur lors du match de Premier League à Burnley, le 6 mars 2021

L'attaquant d'Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang, buteur lors du match de Premier League à Burnley, le 6 mars 2021

Clive Brunskill - POOL/AFP

Un but-gag offert à Burnley a contraint Arsenal à un match nul (1-1) qui le laisse encore loin des places européennes.

Avec 38 points, les Londoniens ne sont que 10e à 8 points des 5 premières places européennes, alors que Burnley, 15e avec 30 points a 7 unités d'avance sur la zone rouge.

Les Gunners peuvent s'en vouloir après ce nouveau résultat décevant qui sape l'élan qui aurait pu naître de la belle victoire à Leicester (3-1) la semaine dernière.

Le but concédé, alors que Pierre-Emerick Aubameyang avait ouvert le score, sur un tir au premier poteau aidé par une petite faute de main de Nick Pope (1-0, 6e), a de quoi mettre en rage Mikel Arteta.

Pressé par l'adversaire, Bernd Leno avait choisi de donner le ballon à Granit Xhaka dos au jeu et qui revenait vers ses 16 mètres. Au lieu de jouer le ballon en première intention, le milieu suisse a encore reculé avant de tenter une passe hasardeuse vers sa gauche qui a rebondi sur l'attaquant de Burnley Chris Wood pour finir au fond (1-1, 39e).

Arsenal peut aussi regretter un incroyable raté de Nicolas Pépé à moins de dix minutes de la fin, seul à sept mètres des buts (82e).

La malchance s'en est mêlée Pépé trouvant la barre (84e) et Dani Ceballos le poteau dans le temps additionnel, mais le match aurait aussi pu basculer en faveur de Burnley sans deux parades décisives de Leno devant Erik Pieters (78e) et Wood (79e).

Dans les autres matches de l'après-midi, Southampton, 14e avec 33 points, a mis fin à une série noire de 9 rencontres sans victoires en allant gagner chez la lanterne rouge, Sheffield United (2-0).

En fin d'après-midi, Aston Villa n'a pu faire mieux que 0-0 contre Wolverhampton. Le club de Birmingham, 9e avec 40 points n'a pas abdiqué toute ambition européenne.

AFP / Londres (AFP) / © 2021 AFP