Allemagne: Rüdiger exhorte instances et supporteurs à agir contre le racisme

Le défenseur international allemand Antonio Rüdiger a réclamé vendredi plus de fermeté de la part des instances et plus de réaction des supporters après de nouveaux incidents racistes dans des stades en Allemagne ces dernières semaines.

Adrian DENNIS - AFP/Archives

Le défenseur international allemand Antonio Rüdiger a réclamé vendredi plus de fermeté de la part des instances et plus de réaction des supporters après de nouveaux incidents racistes dans des stades en Allemagne ces dernières semaines.

"Il ne suffit pas d'accrocher des banderoles ou de faire lire quelque chose aux capitaines", estime le joueur de Chelsea, âgé de 26 ans, dans un entretien accordé à l'agence SID, filiale sportive de l'AFP.

"Il se passe trop de choses, ça commence déjà en Allemagne. Je serais heureux qu'ils trouvent les gens qui ont fait ça (ndlr: insultes racistes). Alors je pourrais dire que c'est une avancée. Si un homme politique fait une déclaration, c'est bien beau. Mais est-ce que ça change quelque chose pour moi ? Peut-il soulager la douleur que j'ai ? Non, désolé, ça ne change rien.", poursuit-il.

Outre les instances du football allemand, Rüdiger appelle également les supporters à "se lever et signaler de telles choses".

"Vous ne pouvez pas fermer les yeux. Sinon vous êtes coupable aussi. C'est ainsi que je vois les choses. Si quelqu'un à côté de vous dit des choses comme ça, vous êtes complice si vous vous taisez", explique le défenseur, quelques jours après deux incidents survenus en Allemagne.

Le 4 février Jordan Torunarigha, international allemand espoir dont le père est nigérian, a été la cible de cris de singe lors d'un match de Coupe entre Schalke 04 et le Hertha Berlin. La Fédération allemande et la police locale ont depuis ouvert des enquêtes.

Le 14 février, des insultes ont visé le défenseur ghanéen Leroy Kdadwo lors d'un match de troisième division entre les Würzburger Kickers et Munster.

Rüdiger a lui même été victime de chants racistes lors d'un match avec Chelsea à Tottenham en décembre dernier. Il affirme également avoir été visé au début de sa carrière lorsqu'il évoluait encore en Allemagne.

AFP / Berlin (AFP) / © 2020 AFP