Allemagne: même égalé sur une saison par Robert Lewandowski, Gerd Müller reste une légende

Considéré comme le meilleur attaquant allemand de tous les temps, Gerd Müller est depuis longtemps entré dans la légende dorée du football et restera à jamais une icône, même si Robert Lewandowski vient d'égaler l'un de ses plus spectaculaires records.

STAFF - AFP/Archives

Considéré comme le meilleur attaquant allemand de tous les temps, Gerd Müller est depuis longtemps entré dans la légende dorée du football et restera à jamais une icône, même si Robert Lewandowski vient d'égaler l'un de ses plus spectaculaires records.

Incroyable buteur, celui que les Allemands appellent le "Bomber der Nation" (le Bombardier de la Nation) a propulsé non seulement le Bayern, mais aussi l'Allemagne au sommet du football dans les années 1970.

"A mes yeux, il est le joueur le plus important de l'histoire du Bayern", dit de lui le "Kaiser" Franz Beckenbauer, "c'est grâce à ses buts que le club a accédé au niveau international où il évolue encore (...) Je suis convaincu que les gens parleront encore de lui dans cent ans".

A 75 ans, Müller est aujourd'hui atteint de démence sénile, "calme et en paix", selon son épouse Uschi.

Triple vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions (ancêtre de la Ligue des champions 1974-75-76), il fut aussi champion d'Europe 1972 et du monde 1974 avec la Mannschaft.

Sous le maillot du Bayern, il avait établi cette marque que tout le monde pensait éternelle de 40 buts en une saison (en 1971-72), désormais égalée par Lewandowski. Mais son total de 365 buts dans le championnat allemand semble impossible à atteindre (Lewandowski, son suivant immédiat, en est à 276).

Au total, le "Bomber" a marqué plus de 700 buts dans sa carrière, mais quelques uns l'ont fait entrer dans l'histoire. Un doublé en finale de l'Euro-1972 contre l'URSS (3-0), et surtout ce tir en pivot dans la surface deux ans plus tard, en finale du Mondial-1974 sur sa pelouse fétiche de Munich: le 2-1 du triomphe allemand contre les favoris néerlandais de Johan Cruyff.

AFP / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2021 AFP