Allemagne: Leipzig concède un nouveau nul et devra encore batailler pour la C1

Le RB Leipzig a perdu mercredi une occasion de s'emparer de la deuxième place de la Bundesliga, en concédant un 2-2 à huis clos à domicile contre le Hertha Berlin, son quatrième nul sur les cinq derniers matches de championnat.

Alexander Hassenstein - POOL/AFP

Le RB Leipzig a perdu mercredi une occasion de s'emparer de la deuxième place de la Bundesliga, en concédant un 2-2 à huis clos à domicile contre le Hertha Berlin, son quatrième nul sur les cinq derniers matches de championnat.

A six journées de la fin, les hommes du jeune coach Julian Nagelsmann -- encore en course en Ligue des champions -- sont troisièmes avec 55 points derrière le Bayern Munich (64 pts) et Dortmund (57 pts).

Mais le RB est toujours sous la menace directe de Mönchengladbach et Leverkusen (53 pts chacun) dans la lutte pour le carré de tête, qualificatif pour la Ligue des champions 2020-2021.

Leipzig a terminé le match à dix après l'exclusion de l'international Marcel Halstenberg pour un deuxième avertissement à la 63e minute.

Très énervé après le match, Nagelsmann a vertement critiqué ses joueurs: "Nous ne pouvons nous en prendre qu'à nous-mêmes", a-t-il dit, "nous nous retrouvons menés parce que nous défendons sur un coup de pied arrêté comme une équipe de débutants (...) En deuxième période ça se passait bien, et là on prend relativement tôt ce carton rouge, à la 60e minute, encore une faute inutile alors que nous sommes en train d'avancer."

- Le Hertha euphorique -

L'attaquant polonais du Hertha Berlin, Krzysztof Piatek (g), égalise sur penalty lors du match de Bundesliga à Leipzig, le 27 mai 2020

L'attaquant polonais du Hertha Berlin, Krzysztof Piatek (g), égalise sur penalty lors du match de Bundesliga à Leipzig, le 27 mai 2020

Alexander HASSENSTEIN - POOL/AFP

Contre Berlin, Leipzig avait pourtant un beau coup à jouer: une victoire l'aurait propulsé en deuxième position devant Dortmund, grâce à une meilleure différence de buts et lui aurait surtout permis de garder ses distances avec ses deux poursuivants.

Après une série de trois nuls consécutifs, qui l'a définitivement fait décrocher de la course au titre, le RB s'était remarquablement repris ce week-end en démontant Mayence 5-0, avec un triplé de Timo Werner.

Mais le Hertha Berlin vaut actuellement beaucoup plus que sa 11e place. Euphorique depuis l'arrivée sur le banc de l'entraîneur Bruno Labbadia, recruté pendant la pause forcée en avril, l'équipe de la capitale a brillé depuis la reprise post-coronavirus mi-mai, avec un bilan de 7 buts marqués pour aucun encaissé en deux sorties: une meilleure différence que le Bayern (8-2) et Dortmund (6-0) sur les 180 premières minutes!

Comme tous les matches de cette 28e journée, la rencontre a été précédée par une minute de silence en hommage aux morts du Covid-19.

Puis le Hertha a rapidement ouvert le score d'une reprise sur corner par Marco Grujic (10e), auquel a répondu Lukas Klostermann (24e): le défenseur international a placé sur superbe tête décroisée sur un corner tiré par l'espoir français Christopher Nkunku.

- Favre hausse le ton -

Le deuxième but de Leipzig a été attribué à Patrik Schick, mais aurait pu être un "contre son camp" du malheureux gardien norvégien de Berlin Rune Jarstein. Impeccable jusque là, il a mal bloqué la balle et l'a repoussée involontairement dans son propre but. Krysztof Piatek a égalisé sur pénalty (82e).

Dans les autres matches de cette 28e journée, Düsseldorf a fait la bonne opération du jour en battant Schalke 2-1. Toujours 16e en position de barragiste, le Fortuna Düsseldorf (27 pts) se rapproche à un point de Mayence, 15e et premier non relégable tenu en échec 1-1 par l'Union Berlin.

Le club du Rhin creuse aussi l'écart sur les derniers Brême (22 pts) et Paderborn (19 pts), qui ont glané chacun un point, respectivement contre Mönchengladbach (0-0) et Augsbourg (0-0), mais sont plus près que jamais de la deuxième division.

L'entraîneur de Dortmund, Lucien Favre, lors du match de Bundesliga face au Bayern Munich, à Dortmund, le 26 mai 2020

L'entraîneur de Dortmund, Lucien Favre, lors du match de Bundesliga face au Bayern Munich, à Dortmund, le 26 mai 2020

Federico GAMBARINI - POOL/AFP

L'autre information de la journée est venue de Dortmund, où l'entraîneur Lucien Favre a haussé le ton pour démentir des spéculations sur son prochain départ du club, et s'en est pris au champion du monde 1990 Lothar Matthäus, consultant vedette de Sky, qui avait accrédité cette idée à l'antenne.

"C'est vraiment incroyable et pour moi ce n'est pas acceptable", a fulminé le Suisse, "j'ai un contrat jusqu'en 2021. J'irai au bout".

AFP / Leipzig (Allemagne) (AFP) / © 2020 AFP