A huis clos, décalées, mais bien là, les 24h du Mans motos s'élancent samedi

Reportée au dernier moment mi-avril, puis décalée de trois mois, et programmée à huis clos comme en 2020 en raison de la crise sanitaire, la 44e édition des 24 heures motos s'élancera bel et bien samedi sur l'asphalte du circuit Bugatti du Mans.

JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Reportée au dernier moment mi-avril, puis décalée de trois mois, et programmée à huis clos comme en 2020 en raison de la crise sanitaire, la 44e édition des 24 heures motos s'élancera bel et bien samedi sur l'asphalte du circuit Bugatti du Mans.

La Yamaha N.7, pilotée par l'Allemand Marvin Fritz, lors de la seconde séance de qualifications pour les 24h du Mans motos, le 11 juin 2021 sur le circuit Bugatti

La Yamaha N.7, pilotée par l'Allemand Marvin Fritz, lors de la seconde séance de qualifications pour les 24h du Mans motos, le 11 juin 2021 sur le circuit Bugatti

JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Autre similitude avec 2020, la Yamaha N.7 de l'équipe autrichienne YART a été la plus rapide en qualifications vendredi. Elle partira en pole position samedi à 12H00 (10H00 GMT), devant la Suzuki N.1 du Yoshimura-SERT, championne du monde EWC 2020, et la BMW N.37.

La grand-messe sarthoise devait initialement se dérouler les 17 et 18 avril 2021, mais à quelques jours du départ, les organisateurs avaient dû se résoudre à reporter sine die la compétition en raison du contexte sanitaire, qui engendrait "une forte tension hospitalière" dans la région .

Depuis jeudi, aux dates initialement réservées aux 24H du Mans autos, reportées elles aux 21 et 22 août prochains, les motards sont de retour, et l'impatience est palpable dans le paddock et sur la piste.

"Le public va nous manquer", concède Randy De Puniet, l'ancien pilote MotoGP, recrue phare de Moto Ain (Yamaha N.96).

Pour autant, les pilotes n'ont pas l'air mécontents du report qui a touché la compétition d'avril à juin.

Certains ont pu profiter du report pour parfaire leur préparation physique, la météo devrait être plus clémente qu'en avril et le temps de roulage nocturne est réduit en cette période de l'année.

- 47 motos au départ -

Du côté des organisateurs, on constate un impact mesuré du report de l'épreuve reine de l'endurance moto.

"Deux teams ont en effet renoncé, portant le total (des participants) à 50 teams, avant que les restrictions de voyage, avec le Royaume-Uni notamment, portent le nombre de motos à 47 ces derniers jours (contre 39 en 2020)", expliquent-ils.

Les pilotes français Randy de Puniet (g, Yamaha) et Sylvain Guintoli (Suzuki), après la 1ère séance de qualifications pour les 24h du Mans motos, le 10 juin 2021 sur le circuit Bugatti

Les pilotes français Randy de Puniet (g, Yamaha) et Sylvain Guintoli (Suzuki), après la 1ère séance de qualifications pour les 24h du Mans motos, le 10 juin 2021 sur le circuit Bugatti

JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Si les équipages des équipes officielles sont globalement restés les mêmes que l'année dernière, il y a deux exceptions: les arrivées du Japonais Yuki Takahashi aux côtés de Mike Di Meglio et de Josh Hook sur la Honda victorieuse des 24H en 2020, et de Sylvain Guintoli, le Français champion du monde de Superbike 2014, pilote d'essais officiel de Suzuki en MotoGP, régulièrement invité en Grand prix, qui participe pour la première fois à la course mancelle.

"Cette année, les planètes étaient alignées pour que je puisse être là", confie-t-il.

Le Drômois va étrenner la nouvelle formule du SERT, associé de près et pour la première année à la marque japonaise Yoshimura, qui fait aussi rouler le Français aux 8 heures de Suzuka au Japon.

Les Suzuki GSXR 1000 sont dorénavant rouges - exit le bleu et blanc typique des motos de l'équipe fondée par Dominique Méliand en 1980 et qui a remporté 16 Bol d’Or, 10 victoires aux 24 Heures du Mans et 16 titres de champion du monde d'endurance, dont celui de 2020 - mais le SERT n'a plus remporté les 24H motos depuis 2015.

"On est venu pour gagner", prévient Guintoli.

Après deux victoires consécutives en Coupe du monde FIM superstock, l'équipe de Puniet démarre elle en EWC, et visera "un podium".

Par Boris DESCARGUES / Le Mans (AFP) / © 2021 AFP