24 Heures Motos: le SERT seul en tête, catastrophe pour le YART

La Suzuki du Yoshimura-SERT faisait la course seule en tête, onze heures après le départ de la 44e édition des 24 Heures Motos au Mans, samedi sur le circuit Bugatti, alors que la Yamaha N.7 du YART, foudroyée par une panne, a abandonné.

Jean-Francois MONIER - AFP

La Suzuki du Yoshimura-SERT faisait la course seule en tête, onze heures après le départ de la 44e édition des 24 Heures Motos au Mans, samedi sur le circuit Bugatti, alors que la Yamaha N.7 du YART, foudroyée par une panne, a abandonné.

Les images diffusées par les organisateurs se passaient de commentaires: les mécaniciens du team officiel Yamaha avaient complètement démonté la moto N.7, le moteur était ouvert et des pièces à même le sol, dans le box de l'écurie.

A 23h30, après plus d'une heure d'efforts, la décision a été prise: abandon pour la moto de l'équipe autrichienne qui, vers 22h00, roulait en deuxième position, à un tour ou moins de la Suzuki menée de main de maître par Sylvain Guintoli, Xavier Siméon et Gregg Black.

Cet abandon fait bien les affaires de la Honda tenante du titre, désormais deuxième, avec notamment Mike Di Meglio à son guidon mais quatre tours de retard sur la N.1.

A un tour seulement derrière, la Kawasaki N.11 emmenée par David Checa, Jérémy Guarnoni et Erwan Nigon tire son épingle du jeu grâce à sa régularité.

A l'inverse, la Kawasaki privée du Tati Team Beringer Racing, qui avait joué des coudes au milieu des motos officielles en début de course, en haut du classement, a encore connu une mésaventure: une troisième chute, celle de Sébastien Suchet, vers 22h30. La dernière, synonyme d'abandon pour la N.4.

Pour la deuxième fois de la course, la voiture de sécurité a dû intervenir, juste le temps pour le pilote de la N.4 de ramener sa monture au paddock.

Tout ceci a permis à la BMW N.37 de poursuivre son incroyable remontée après une chute en début de course: peu avant minuit, elle pointait au 5e rang, à 13 tours du leader, mais à un tour seulement de la Kawasaki N.8 du Team Bolliger Switzerland, juste devant elle.

En catégorie Superstock, la Yamaha N.66 occupait la tête du classement, et la 6e place du général.

La nuit étant tombée sur le Bugatti, les températures ont chuté. Les équipes de pointe approchaient des 400 tours bouclés, soit déjà plus de 1.500 km parcourus sur ce circuit long de 4,185 km.

Parmi les nombreux abandons figuraient la Yamaha R1 N.96 de Moto Ain, pilotée par Randy de Puniet, Roberto Rolfo et Robin Mulhauser, victime d'une panne mécanique après un début de course tonitruant.

AFP / Le Mans (AFP) / © 2021 AFP