WRC: Rovanpera ambitieux à Ypres pour se rapprocher du sacre

Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota), de plus en plus proche d'un premier titre mondial, arrive ambitieux sur le rallye d'Ypres, 9e des 13 manches de la saison lors de laquelle les pilotes Hyundai Ott Tänak et Thierry Neuville seront toutefois désireux de retarder l'échéance.

Tony KARUMBA - AFP/Archives

Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota), de plus en plus proche d'un premier titre mondial, arrive ambitieux sur le rallye d'Ypres, 9e des 13 manches de la saison lors de laquelle les pilotes Hyundai Ott Tänak et Thierry Neuville seront toutefois désireux de retarder l'échéance.

Le jeune phénomène dispose d'une première balle de match sur l'asphalte belge. Mais le voir être sacré dès ce week-end relève de la gageure.

Le pilote de 21 ans devrait en effet disposer dimanche soir de 121 points d'avance sur son poursuivant avant les quatre derniers rallyes de la saison. Rovanpera devrait pour cela remporter l'épreuve belge ainsi que la Power Stage tandis que l'Estonien Tanak et le Belge Neuville termineraient au mieux respectivement 9e et 8e.

S'il ne sera sans doute pas sacré à Ypres, le Finlandais entend toutefois asseoir son outrageante domination, lui qui possède 198 points soit un avantage de 94 unités sur Tanak et de 95 sur Neuville.

Neuville, vainqueur l'an dernier de ce premier rallye d'Ypres au niveau WRC, partirait légitimement avec le statut de favori s'il ne pointait pas lui-même la forte concurrence des Toyota.

"L'an dernier, avec ma connaissance du parcours, c'était +fingers in the nose+ (les doigts dans le nez). Cette année, ce sera peut être une autre histoire avec des pilotes Toyota nombreux et compétitifs", déclare le pilote germanophone qui, lucide, se concentre sur la lutte pour la deuxième place au championnat.

- Suspense pour la 2e place -

Souvent malchanceux cette année au volant d'une Hyundai capricieuse, le Belge (34 ans) vient de passer 3e, doublé par son équipier Ott Tänak, vainqueur le week-end dernier en Finlande, son deuxième succès cette saison (pour cinq à Rovanpera et un au Français Sébastien Loeb, lequel ne dispute que quelques rallyes).

"Ce sera un rallye important si on veut reprendre la 2e place. Il y a une belle bagarre, on est 3-4 pilotes assez proches, on veut cette position", a avancé Neuville qui, dans cette optique, a pour rivaux son équipier Tänak et les Toyota du Britannique Elfin Evan (4e du championnat) et du Japonais Takamato Katsuta (5e).

Le Belge et son copilote Martijn Wiydaeghe partent avec l'avantage de leur "expérience sur ce terrain, un atout qui permet d'éviter les mauvaises cordes et donc de réduire les risques de crevaison".

Mais le duo, sous contrat avec Hyundai jusqu'en 2024, se sait sous la menace du phénomène Rovanpera, le meilleur des nouveaux l'an dernier à Ypres (2e).

"Ce résultat de 2021 me met en confiance pour cette année car je sais maintenant que je peux aller vite sur ces routes asphaltées", se réjouit le Finlandais.

Par rapport à l'an passé, l'épreuve belge ne se terminera pas dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps, en plein préparatifs du GP de Formule 1 (28 août).

Les organisateurs ont été "contraints" de concentrer le rallye dans le Westhoek, près de Ypres, en proposant aux pilotes une dernière spéciale dans le Mont Kemmel, connu par les amateurs de cyclisme comme étant la principale difficulté de la classique Gand-Wevelgem.

Par Benoît NOEL / Bruxelles (AFP) / © 2022 AFP