Wimbledon: Garcia et Humbert régalent

Caroline Garcia, pour sa première sur le Centre Court, et Ugo Humbert face au finaliste de Roland-Garros, mais également Diane Parry ont assuré mercredi une présence française au troisième tour de Wimbledon.

SEBASTIEN BOZON - AFP

Caroline Garcia, pour sa première sur le Centre Court, et Ugo Humbert face au finaliste de Roland-Garros, mais également Diane Parry ont assuré mercredi une présence française au troisième tour de Wimbledon.

En revanche, l'aventure a pris fin pour Adrian Mannarino et Quentin Halys. Encore six autres Français (Cornet, Tan, Grenier, Bonzi, Gasquet et Gaston) tenteront jeudi de se hisser au troisième tour.

. Ca passe (Garcia, Parry, Humbert)

Caroline Garcia découvrait le temple du tennis, le Centre Court de Wimbledon, qui plus est tout acquis à son adversaire. Mais rien n'y a fait, elle a imposé sa loi à la jeune Britannique Emma Raducanu, lauréate surprise du dernier US Open.

A 28 ans, la Lyonnaise a retrouvé le dynamisme nécessaire à mettre en place son jeu agressif et la jeune Raducanu (19 ans) en a fait les frais puisqu'elle a été balayée 6-3, 6-3.

Caroline Garcia contre Emma Raducanu à Wimbledon, le 29 juin 2022

Caroline Garcia contre Emma Raducanu à Wimbledon, le 29 juin 2022

SEBASTIEN BOZON - AFP

"C'est moi qui étais en position agressive, c'est moi qui menais les échanges, au service comme au retour", a commenté Garcia qui joue son 9e Wimbledon.

Depuis son 8e de finale en 2017, elle n'avait plus passé le premier tour. Vendredi, elle tentera d'égaler sa meilleure performance sur le gazon londonien en affrontant la Chinoise Shuai Zhang (41e).

Ce sera également un troisième tour pour Diane Parry (77e) qui, à 19 ans, découvre le Majeur sur gazon.

Elle s'est imposée nettement face à la Japonaise issue des qualifications Mai Hontama (139e) 6-3, 6-2. La suite devrait être plus compliquée, face à la Tunisienne Ons Jabeur (2e).

Le Français Ugo Humbert contre le Norvégien Casper Ruud au 2e tour de Wimbledon, le 29 juin 2022 à Londres

Le Français Ugo Humbert contre le Norvégien Casper Ruud au 2e tour de Wimbledon, le 29 juin 2022 à Londres

Adrian DENNIS - AFP

Chez les messieurs, Ugo Humbert est "sur la bonne voie". Après des mois compliqués au cours desquels il a coulé au classement jusqu'à pointer au 112e rang mondial à Wimbledon, l'ex-N.25 s'est offert une victoire de prestige aux dépens du finaliste du dernier Roland-Garros, Casper Ruud (6e).

Certes, le Norvégien est un spécialiste de la terre battue, mais il a "beaucoup progressé ces derniers mois", a souligné Humbert dont le gazon est la surface favorite.

Son désir est que "l'histoire continue". Il faudra pour cela écarter au prochain tour le Belge David Goffin (58e).

. Ca casse (Mannarino, Halys)

Adrian Mannarino (86e) a été battu sévèrement par l'Américain Tommy Paul (32e) 6-2, 6-4, 6-1.

Mais le Français de 33 ans n'est pas apparu autrement déçu: "Quand tu perds dans un tournoi où il n'y a pas de points, ça enlève beaucoup de frustrations et de regrets", a-t-il dit en référence à la décision de l'ATP -comme de la WTA pour les femmes- de ne pas distribuer de points de classement au tournoi qui a refusé les joueurs russes et bélarusse en représailles à la guerre en Ukraine.

Le Français Quentin Halys face à son compatriote Benoît Paire au 1er tour de Wimbledon, le 27 juin 2022 à Londres

Le Français Quentin Halys face à son compatriote Benoît Paire au 1er tour de Wimbledon, le 27 juin 2022 à Londres

SEBASTIEN BOZON - AFP/Archives

Si bien qu'il préfère mettre l'accent sur son soulagement de voir la saison sur gazon se terminer.

"Je m'était blessé ici l'année dernière et je n'avais pas pu jouer de l'été. Là, (la saison sur) gazon est passée et je suis sur mes deux jambes. J'ai eu énormément d'appréhension pendant les tournois sur gazon, je n'arrivais pas à me libérer", a-t-il admis.

Malgré une belle résistance, Quentin Halys (82e) a été sorti par le Géorgien Nikoloz Basilashvili (26e) 7-6 (9-7), 0-6, 7-5, 7-6 (7-5).

Le Français a bien passé 23 aces et réussi 3 breaks -- tous au deuxième set -- contre un seul pour son adversaire, mais il a moins bien négocié les points importants.

Par Igor GEDILAGHINE / Wimbledon (Royaume-Uni) (AFP) / © 2022 AFP