single.php

Wimbledon: Fritz au courage, Rybakina dans un fauteuil

Il a fallu beaucoup de courage et de confiance en soi à Taylor Fritz pour effacer les deux sets de retards et éliminer Alexander Zverev, lundi en huitièmes de finale de Wimbledon, où Elena Rybakina a bénéficié de l'abandon d'Anna Kalinskaya.

Ben Stansall - AFP

Il a fallu beaucoup de courage et de confiance en soi à Taylor Fritz pour effacer les deux sets de retards et éliminer Alexander Zverev, lundi en huitièmes de finale de Wimbledon, où Elena Rybakina a bénéficié de l'abandon d'Anna Kalinskaya.

Novak Djokovic s'est qualifié sans trembler aux dépens du Danois Holger Rune (15e) 6-3, 6-4, 6-2.

"Je pense qu'il était loin de son meilleur niveau", a commenté le Serbe de 37 ans, en quête d'un huitième titre à Wimbledon pour égaler le record de Roger Federer et porter à 25 son propre record de titres du Grand Chelem.

Fritz, lui, a vécu "un rêve" en venant à bout 4-6, 6-7 (4/7), 6-4, 7-6 (7/3), 6-3 de Zverev (4e) qui n'avait encore pas perdu le moindre set en trois matches jusque-là.

"Revenir de deux sets de retard, sur le Centre Court... Le truc, c'est que même mené deux sets à zéro, je pensais que je jouais vraiment bien. Alors je me disais: +Ça craint de jouer aussi bien et de perdre en trois sets secs+", a analysé l'Américain de 26 ans.

"Je me suis concentré pour gagner le troisième set et j'ai pris les manches les unes après les autres, en y croyant. Mais ça ne s'est joué que sur quelques points ici ou là", a développé le 12e mondial.

A en croire Zverev, sa défaite est bien plus liée à son incapacité de se déplacer qu'à la qualité du tennis de Fritz.

Lorenzo Musetti fait le spectacle face à l'espoir français Giovanni Mpetshi Perricard en 8e de finale de Wimbledon, le 8 juillet 2024

Lorenzo Musetti fait le spectacle face à l'espoir français Giovanni Mpetshi Perricard en 8e de finale de Wimbledon, le 8 juillet 2024

HENRY NICHOLLS - AFP

"J'étais sur une jambe. Il joue bien (...) mais je sais que notre match aujourd'hui n'a pas été d'un grand niveau", a commenté l'Allemand.

Quoi qu'il en soit, Fritz tentera effectivement comme en 2022 d'intégrer le dernier carré. Il y a deux ans, il avait échoué face à Rafael Nadal. Cette année, il tentera sa chance face à l'Italien Lorenzo Musetti (25e).

- Dompter le service -

Ce dernier a su contrôler le puissant service du Français Giovanni Mpetshi Perricard (58e) pour s'imposer 4-6, 6-3, 6-3, 6-2.

Malgré le sourire, Arthur Fils vient d'être éliminé par l'Australien Alex De Minaur le 8 juillet 2024 à Wimbledon

Malgré le sourire, Arthur Fils vient d'être éliminé par l'Australien Alex De Minaur le 8 juillet 2024 à Wimbledon

Glyn KIRK - AFP

"D'habitude, je ne suis pas émotif, mais là je vais l'être. J'en rêve depuis que je suis petit", a prévenu Musetti qui a eu du mal à s'exprimer dans les premières minutes ayant suivi sa victoire.

L'Italien de 22 ans, qui participe pour la quatrième fois au Majeur sur gazon, jouera en effet son premier quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Lundi face à Mpetshi Perricard, il a su dompter la mise en jeu du géant français (2,03 m) qui n'a réussi que dix aces, bien loin de sa moyenne de 35 lors de ses trois premiers matchs.

"Vous pouvez imaginer comme il est difficile de jouer contre un tel serveur. Mais au bout du compte, c'est une journée phénoménale pour moi", a commenté Musetti.

Il est parvenu à prendre cinq fois la terrible mise en jeu de de Mpteshi Perricard, qui ne l'avait perdue qu'une fois depuis le début du tournoi (au 3e tour face Emil Ruusuvuori).

- Bémol -

La Kazakhe Elena Rybakina à Wimbledon, le 8 juillet 2024

La Kazakhe Elena Rybakina à Wimbledon, le 8 juillet 2024

Ben Stansall - AFP

L'Australien Alex De Minaur (9e) s'est chargé d'éliminer l'autre espoir du tennis français, Arthur Fils (34e) 6-2, 6-4, 4-6, 6-3.

Petit bémol: De Minaur s'est fait mal au niveau de la hanche en toute fin de match.

"Ça ira", a-t-il assuré. Mais son visage et son attitude sur sa chaise juste avant de sortir du court ne laissaient pas la même impression de certitude que son discours.

Or son prochain adversaire sera Dokovic.

Dans le tableau féminin, la lauréate 2022 Elena Rybakina (4e) a bénéficié de l'abandon de la Russe Anna Kalinskaya (18e), blessée à l'avant-bras droit, pour passer en quarts.

Kalinskaya a jeté l'éponge alors qu'elle avait perdu huit jeux d'affilée et se retrouvait menée 6-3, 3-0.

La Kazakhe Elena Rybakina à Wimbledon, le 8 juillet 2024

La Kazakhe Elena Rybakina à Wimbledon, le 8 juillet 2024

Ben Stansall - AFP

La Kazakhe de 25 ans affrontera pour tenter de rejoindre les demies l'Ukrainienne Elina Svitolina (21e), qui a battu facilement la Chinoise Wang Xinyu (42e) 6-2, 6-1.

L'autre quart de finale du haut du tableau opposera la Lettonne Jelena Ostapenko (14e), vainqueur 6-2, 6-3 de la Kazakhe Yulia Putintseva (35e), à la Tchèque Barbora Krejcikova (32e) qui a écarté l'Américaine Danielle Collins (11e) 7-5, 6-3.

Par Igor GEDILAGHINE / Wimbledon (Royaume-Uni) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/