single.php

Supercoupe d'Espagne: le Real arrache sa place en finale en prolongation, record pour Griezmann

Le génie d'Antoine Griezmann n'a pas suffi: le Real Madrid s'est qualifié mercredi à Ryad pour la finale de la Supercoupe d'Espagne en dominant son rival de l'Atlético (5-3) après prolongation, au terme d'un match spectaculaire où le Français est devenu le meilleur buteur de l'histoire de son club.

Fayez NURELDINE - AFP

Le génie d'Antoine Griezmann n'a pas suffi: le Real Madrid s'est qualifié mercredi à Ryad pour la finale de la Supercoupe d'Espagne en dominant son rival de l'Atlético (5-3) après prolongation, au terme d'un match spectaculaire où le Français est devenu le meilleur buteur de l'histoire de son club.

Un succès étriqué, décroché en toute fin de partie sur un but contre son camp malheureux de Stefan Savic (116e, 4-3), qui tentait de priver Joselu du ballon décisif, suivi d'une cinquième réalisation de Brahim Diaz alors qu'Oblak avait quitté ses cages (122e, 5-3).

"C'était un match avec beaucoup d'aller-retours, très compétitif. Un spectacle pour le football", a estimé l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti après la rencontre délocalisée à Ryad, en Arabie saoudite.

"Nous avons gagné parce que nous avions un peu plus d'énergie à la fin. (...) Il nous reste 90 minutes pour aller chercher ce titre", a-t-il ajouté.

Le Real, sacré en Coupe du Roi l'an passé, affrontera dimanche en finale le vainqueur du duel entre le FC Barcelone et Osasuna jeudi (20h00) pour tenter de remporter un premier trophée cette saison.

Comme dans le derby de septembre dernier, l'Atlético avait pourtant pris le meilleur départ et a surpris les Merengues dans les airs, le défenseur espagnol Mario Hermoso ouvrant le score de la tête sur un corner parfaitement enroulé par Antoine Griezmann (7e, 1-0).

L'attaquant de l'Atlético Antoine Griezmann (g) à la lutte avec le défenseur du Real Nacho Fernandez, le 10 janvier 2024 à Ryad

L'attaquant de l'Atlético Antoine Griezmann (g) à la lutte avec le défenseur du Real Nacho Fernandez, le 10 janvier 2024 à Ryad

Giuseppe CACACE - AFP

Eclipsé par le Français dans le duel des hommes providentiels, le "pichichi" Jude Bellingham a tenté de répondre des 16 mètres mais sa frappe a été contrée par Lino (20e).

Une première tentative madrilène qui a mené à l'égalisation de la tête d'Antonio Rüdiger (20e, 1-1) à la réception du corner de Modric.

Ultra efficace, comme souvent cette saison, le Real a doublé la mise sur une reprise subtile de l’extérieur du pied gauche du latéral français Ferland Mendy (30e, 2-1) sur un centre bien senti de Carvajal.

- Griezmann record -

Surnommé "le Petit Prince", Antoine Griezmann a ensuite fait parler sa classe pour égaliser et aller chercher sa couronne de meilleur buteur de l'histoire de l'Atlético, derrière laquelle il courait depuis plusieurs semaines.

Le champion du monde 2018 a déposé Modric d’un dribble derrière sa jambe d’appui avant de tromper Kepa d'une frappe croisée du droit (2-2, 37e), pour enfin devancer la légende espagnole Luis Aragonés avec 174 réalisations sous le maillot rojiblanco.

L'attaquant du Real Madrid Vinicius contre l'Atlético, le 10 janvier 2024 à Ryad

L'attaquant du Real Madrid Vinicius contre l'Atlético, le 10 janvier 2024 à Ryad

Fayez NURELDINE - AFP

Le rythme fou de la rencontre a logiquement baissé en seconde période, où les hommes de Carlo Ancelotti se sont montrés les plus entreprenants.

Il a d'abord fallu deux arrêts solides d'Oblak sur des frappes de Carvajal (70e) et Rodrygo (71e) pour empêcher les Blancos de reprendre l'avantage, alors que la formation de Diego Simeone commençait à flancher.

Contre le cours du jeu, l'Atléti s'est ouvert les portes de la finale, bien aidé par la sortie ratée de Kepa (78e, 3-2), qui a dévié le ballon dans son propre but en tentant de le boxer au-dessus de Morata.

Une joie écourtée par l'égalisation de Carvajal (84e, 3-3), qui a arraché la prolongation en force du droit dans le but vide, après trois sauvetages de la défense de l'Atlético devant Vinicius et Bellingham.

Et les Merengues ont fini par faire craquer les Colchoneros en toute fin de deuxième période de la prolongation sur deux buts de Savic contre son camp (116e) et de Brahim Diaz (122e).

Les deux clubs de la capitale espagnole se retrouveront dans une semaine en huitième de finale de la Coupe du Roi, pour un nouveau derby plein de promesses.

Par Arno TARRINI / Ryad (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
10H
09H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/