single.php

Ski alpin: Odermatt triomphe en descente à Wengen, devant Sarrazin

Il ne manquait au génie suisse Marco Odermatt qu'une victoire dans une descente de Coupe du monde: mission accomplie devant son public, à Wengen, devant un Cyprien Sarrazin heureux d'enchaîner un deuxième podium après sa victoire à Bormio.

Fabrice COFFRINI - AFP

Il ne manquait au génie suisse Marco Odermatt qu'une victoire dans une descente de Coupe du monde: mission accomplie devant son public, à Wengen, devant un Cyprien Sarrazin heureux d'enchaîner un deuxième podium après sa victoire à Bormio.

Tout en justesse et en lignes directes, le Nidwaldien de 26 ans a avalé jeudi en 1 min 43 sec 32/100e la course "sprint" ajoutée au programme de Wengen pour remplacer l'une des descentes annulées début décembre à Beaver Creek.

Il a devancé de 58/100e le meilleur skieur français du début de saison, Cyprien Sarrazin, qui confirme ses fulgurants progrès dès son deuxième hiver en descente, et de 81/100e le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, diminué par un virus.

"C'est incroyable, c'est un rêve", s'est réjoui le Suisse, déjà double détenteur du gros globe de cristal, N°1 mondial dans les trois spécialités qu'il dispute, écrasant de domination en géant, et champion du monde de descente inattendu l'an dernier après une course magistrale à Méribel/Courchevel.

"Odi" a eu beau déplorer ces derniers jours la double dose de descentes cette année à Wengen, estimant que cela faisait "perdre de la valeur" à la piste mythique du Lauberhorn, il n'a pas boudé son plaisir face à la marée de drapeaux suisses dans l'aire d'arrivée.

- Sarrazin enchaîne -

"La confiance est là, cela rendra les choses plus simples" pour le super-G vendredi et la descente de samedi, courue sur son tracé intégral. "Ce serait un rêve de gagner encore, mais je prends déjà volontiers le succès d'aujourd'hui", a-t-il confié au micro de la RTS.

Avec sa 30e victoire en Coupe du monde, déjà sa sixième de l'hiver malgré un début de saison retardé par les conditions météo, Odermatt s'envole un peu plus en tête du classement général et compte 456 points d'avance sur Kilde.

Le Français Cyprien Sarrazin lancé vers sa deuxième place dans la descente de Wengen, le 11 janvier 2024

Le Français Cyprien Sarrazin lancé vers sa deuxième place dans la descente de Wengen, le 11 janvier 2024

Marco BERTORELLO - AFP

Il creuse aussi l'écart en descente mais voit Cyprien Sarrazin grimper de deux places pour s'installer au deuxième rang provisoire de la discipline après quatre épreuves, à 46 points du Suisse.

Le skieur de Gap confirme sa forme éblouissante de l'automne: resté sur une sortie de piste en super-G à Bormio, il enchaîne un deuxième podium consécutif en descente après sa victoire dans la station italienne.

"Entre Bormio et ici, ça n'a absolument rien à voir, que ce soit la neige ou la pente, et j'ai réussi à refaire le même ski", a expliqué Sarrazin en zone mixte, sans aucun regret face à Odermatt qui a fait "le +run+ parfait".

- Pinturault neuvième -

Le Haut-Alpin, longtemps pur géantiste avant de se convertir à la vitesse à l'hiver 2022/2023, brise aussi la malédiction de Wengen pour le camp bleu, qui n'y avait plus réussi de podium depuis Nicolas Burtin et Jean-Luc Crétier en 1998.

Alexis Pinturault lors de la descente de Wengen, le 11 janvier 2024

Alexis Pinturault lors de la descente de Wengen, le 11 janvier 2024

Marco BERTORELLO - AFP

Parti dans les filets pour sa première descente l'an dernier à Wengen, ainsi que pour la première course de la saison à Val Gardena, Sarrazin a aussi appris à doser les risques, restant "à 90%" pour garder une marge.

Parti dossard 31 pour sa découverte du Lauberhorn, Alexis Pinturault, papa depuis quelques jours, a pris une belle 9e place, le meilleur résultat dans la spécialité pour le Français qui veut désormais se distinguer aussi en descente.

"C'est un super résultat et il y a des petites choses que je peux améliorer avec un peu plus d'expérience. Au départ je pousse bien mais j'ai certainement fait un peu trop de chemin, c'est pour ça que je prends 4/10e en haut, le reste était plutôt juste", a-t-il raconté.

Les spécialistes de la vitesse enchaînent avec un super-G vendredi et la descente reine samedi - la plus longue et la plus ancienne du circuit mondial -, avant de laisser place aux slalomeurs dimanche.

Par Coralie FEBVRE / Wengen (Suisse) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
07H
03H
23H
22H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/