single.php

Ski alpin: Marco Odermatt intouchable sur le super-G de Bormio

Le génie suisse du ski Marco Odermatt a écrasé la concurrence vendredi pour remporter comme l'année dernière le super-G de Bormio en Italie, signant par la même occasion son quatrième succès de l'hiver.

FABRICE COFFRINI - AFP

Le génie suisse du ski Marco Odermatt a écrasé la concurrence vendredi pour remporter comme l'année dernière le super-G de Bormio en Italie, signant par la même occasion son quatrième succès de l'hiver.

Le Français Cyprien Sarrazin, vainqueur jeudi de la descente, n'a pas réussi à renouveler son exploit et a dû abandonner après avoir manqué une porte.

Après sa deuxième place la veille sur la descente, derrière un Cyprien Sarrazin en feu, "Odi" n'a laissé d'espoir à personne vendredi sur l'exigente piste du Stelvio.

Plein d'engagement avec des courbes taillées au couteau, le Suisse de 26 ans a réalisé une manche de super-G qu'il a lui-même qualifiée de "parfaite".

"J'avais un plan et je l'ai exécuté", a-t-il savouré à l'arrivée. Au final, il termine près d'une seconde devant l'Autrichien Raphael Haaser, deuxième à 98 centièmes. Le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (+ 1 sec 31) complète le podium.

- Marco Schwarz opéré -

L'Austrichien Raphael Haaser pendant le super-G de Coupe du monde de Bormio le 29 décembre 2023 à Bormio

L'Austrichien Raphael Haaser pendant le super-G de Coupe du monde de Bormio le 29 décembre 2023 à Bormio

FABRICE COFFRINI - AFP

Marco Odermatt signe son quatrième succès de l'hiver et sa 28e victoire en Coupe du monde. Surtout, il file droit vers une troisième gros globe de cristal qui lui tend désormais les bras après la chute jeudi de Marco Schwarz.

L'Autrichien hyper-polyvalent, qui avait annoncé dès le début de l'hiver vouloir jouer le classement général en disputant toutes les courses au programme, a chuté jeudi lors de la descente et a été contraint de mettre fin à sa saison.

La Fédération autrichienne de ski a indiqué qu'il souffrait d'une "déchirure du ligament croisé antérieur, d'une déchirure du ménisque interne et d'une légère lésion du cartilage du genou droit". Il a été opéré vendredi matin.

Le super-G de vendredi a été marqué par l'impressionnnante chute de l'Italien Christof Innerhofer, qui a heurté de plein fouet les filets.

A 39 ans, le champion du monde du super-G de 2011 a été évacué de la piste en hélicoptère pour être transporté à l'hôpital de Sondalo en Italie. Selon un porte-parole de la Fédération italienne, il souffre du mollet.

Le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde pendant le super-G de Bormio le 29 décembre 2023 à Bormio

Le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde pendant le super-G de Bormio le 29 décembre 2023 à Bormio

FABRICE COFFRINI - AFP

Le Français Cyprien Sarrazin, vainqueur la veille sur la descente après une manche de folie, n'a pas réussi à renouveler son exploit. Parti à toute vitesse comme à son habitude, le Français de 29 ans a réalisé un superbe début de course mais a finalement manqué une porte et a été contraint à l'abandon.

Premier Français, Nils Allègre a pris la sixième place tandis qu'Alexis Pinturault a terminé neuvième, devant Blaise Giezendanner (17e), Matthieu Bailet (30e), Nils Alphand (43e) et Adrien Théaux (46e).

La Coupe du monde masculine de ski alpin se poursuit les 6 et 7 janvier à Adelboden en Suisse.

AFP / Bormio (Italie) (AFP) / © 2023 AFP

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/