single.php

Ski alpin: "Je peux faire mieux demain", affirme Sarrazin après sa victoire à Kitzbühel

Vainqueur vendredi sur la mythique "Streif" de Kitzbühel, le skieur français Cyprien Sarrazin assure qu'il "peut faire mieux demain" (samedi) pour la seconde descente au programme et s'est réjoui de la "petite bataille" avec Marco Odermatt pour le globe de la spécialité.

BARBARA GINDL - APA/AFP/Archives

Vainqueur vendredi sur la mythique "Streif" de Kitzbühel, le skieur français Cyprien Sarrazin assure qu'il "peut faire mieux demain" (samedi) pour la seconde descente au programme et s'est réjoui de la "petite bataille" avec Marco Odermatt pour le globe de la spécialité.

QUESTION: Que se passe-t-il dans la tête quand on voit qu'on est devant à Kitzbühel sur cette piste culte ?

REPONSE: "Là tout de suite c'est juste incroyable. Je n'ai pas le temps de me poser, je fais des interviews dans tous les sens. C'est le rush encore plus que dans ma course. C'est juste dingue. +Lucho+ (Luc Alphand, dernier vainqueur français sur la descente de Kitzbühel en 1997, NDLR) vient de me dire de profiter de tous ces moments, c'est ce que je fais.

"Vu mon dossard, je savais que si j'arrivais en tête il y avait de bonnes chances que ça le fasse. Alors quand j'ai vu le +1+ j'ai sauté de joie, j'ai gueulé comme un ouf. Je n'ai plus de voix d'ailleurs, je pense que demain je ne parle plus. Ce sont de grosses émotions.

"En un an (il avait chuté à Kitzbühel en 2023, NDLR), je suis passé par toutes les émotions, les plus dures et les plus incroyables de toute ma vie. C'est pour ça que je suis très fier de tout le boulot que j'ai fait."

Q: Vous sentez-vous capable de jouer de nouveau devant samedi, pour la seconde descente au programme.

R: "Aujourd'hui je ne suis pas sur un nuage. Mon run n'a pas été parfait. Je fais quelques erreurs en haut, je sentais que ça allait être limite. (...) Ça ne s'est pas joué à grand chose, cinq centièmes, c'est vraiment rien mais c'est devant.

"Demain je sais ce que j'ai à faire, je sais que je peux faire mieux. Je vais essayer de bien récupérer mais je ne me mets pas de limites."

Q: Vous n'êtes plus qu'à 26 points de Marco Odermatt pour le petit globe de la Coupe du monde de descente. Est-ce que vous y pensez ?

R: "Marco m'a dit à l'arrivée +tu as combien d'avance sur moi ?+. Je lui ai répondu +tu es encore devant moi, je crois+ (rires). On a discuté tout à l'heure, c'est une petite bataille, je le grignote petit à petit, mais on verra en fin de saison."

(Propos recueillis en zone mixte)

AFP / Kitzbühel (Autriche) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
07H
03H
23H
22H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/