Paris SG: soir de premières pour Mbappé et Galtier au Parc

Kylian Mbappé, remis de sa gêne aux adducteurs, lance enfin sa saison avec le Paris SG samedi contre Montpellier au Parc des Princes, où le nouvel entraîneur Christophe Galtier effectue ses grands débuts devant les supporteurs parisiens.

TOSHIFUMI KITAMURA, Toshifumi KITAMURA - AFP/Archives

Kylian Mbappé, remis de sa gêne aux adducteurs, lance enfin sa saison avec le Paris SG samedi contre Montpellier au Parc des Princes, où le nouvel entraîneur Christophe Galtier effectue ses grands débuts devant les supporteurs parisiens.

Suspendu pour le Trophée des champions (4-0 face à Nantes), le 31 juillet, et forfait à cause d'une blessure à Clermont la semaine dernière (5-0) en ouverture de la Ligue 1, Mbappé a laissé le beau rôle au duo Lionel Messi-Neymar, qui a profité de son absence pour occuper le devant de la scène en multipliant les actions de classe.

C'est dire si le champion du monde français doit piaffer d'impatience, lui qui a été érigé en tête de gondole du club de la capitale après la prolongation de son contrat fin mai jusqu'en 2025, au terme d'un suspense planétaire.

Pour montrer qui est véritablement le patron au PSG, le quadruple meilleur buteur de L1 aura sans doute à cœur, lors de cette 2e journée, de martyriser la friable défense montpelliéraine, qui a encaissé deux buts contre Troyes (3-2) dimanche dernier. D'autant que physiquement, les voyants sont au vert pour le natif de Bondy (23 ans).

"Il n'a pas beaucoup de minutes dans les jambes mais il est en forme. Sa petite gêne de veille de match à Clermont a complétement disparu et il est revenu très dynamique cette semaine. Je n'ai aucune crainte sur le fait que Kylian soit rapidement dans le rythme", a indiqué Galtier jeudi.

Le retour de Mbappé renvoie cependant le technicien au principal chantier de son début de mandat: faire cohabiter ses trois stars en attaque sans nuire à l'équilibre de son équipe. Le Français absent, Messi et Neymar ont rayonné, soutenus par un Pablo Sarabia plus studieux dans le repli défensif. Qu'en sera-t-il avec "Kyky"?

- "Un atout supplémentaire" -

"Il n'y a aucune difficulté à intégrer Kylian Mbappé, assure Galtier. Vous vous rendez compte du privilège de pouvoir compter sur Kylian dans ce trio? J'ai beaucoup travaillé sur les associations durant la semaine et j'ai aussi beaucoup regardé ce qui s'est fait la saison dernière dans différents schémas et animations offensives. Ils ont l'habitude de jouer ensemble tous les trois et sont très performants. Ils se connaissent parfaitement et savent jouer les uns pour les autres. C'est un atout supplémentaire d'avoir Kylian".

Galtier compte en tout cas sur son prodige pour enflammer le Parc et lui permettre de réussir son premier examen devant les fans parisiens. L'ex-entraîneur de Nice a été accueilli avec quelques doutes par les supporteurs, inquiets à cause de son manque d'expérience sur la scène européenne et s'interrogeant sur sa capacité à gérer un vestiaire peuplé d'ego surdimensionnés.

Ses origines marseillaises, son passé de joueur formé à l'OM ainsi qu'une déclaration sur l'atmosphère du Parc des Princes lors de sa présentation le 5 juillet ("Ce n'est peut-être pas l'endroit où il y a la plus grosse ambiance") n'ont fait qu'irriter un peu plus les ultras, déjà entrés en conflit avec le club après l'élimination en 8e de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid en mars dernier.

Des propos qualifiés de "maladroits, inutiles et blessants" par Romain Mabille, le président du CUP (Collectif Ultra Paris).

Galtier a dû faire amende honorable dans un entretien à L'Equipe, le 16 juillet, affirmant s'être "mal exprimé" et se dit prêt à rencontrer les supporteurs pour crever l'abcès. Il s'attend à un "accueil chaleureux".

"Il va y avoir de l'émotion, ça va être plein, a-t-il expliqué. A 55 ans, je vais être du bon côté et je suis très heureux d'être là. Le passé, c'est le passé, et un cahier blanc s'est ouvert depuis le 4 juillet (date de sa nomination, NDLR). Il y a un bon état d'esprit et je veux que mon équipe amène les supporteurs à être derrière elle en termes de comportement, d'investissement, d'intensité et de rythme."

Par Keyvan NARAGHI / Paris (AFP) / © 2022 AFP