single.php

Open d'Australie: Sabalenka prend sa revanche sur Gauff et vise le doublé

Quatre mois après sa défaite en finale de l'US Open, Aryna Sabalenka a pris sa revanche sur Coco Gauff (N.4) en la privant jeudi de finale à l'Open d'Australie. La N.2 mondiale n'est plus qu'à une victoire d'un doublé à Melbourne.

Martin KEEP - AFP

Quatre mois après sa défaite en finale de l'US Open, Aryna Sabalenka a pris sa revanche sur Coco Gauff (N.4) en la privant jeudi de finale à l'Open d'Australie. La N.2 mondiale n'est plus qu'à une victoire d'un doublé à Melbourne.

Sabalenka s'est imposée 7-6 (7/2), 6-4 en 1h42 min et affrontera la Chinoise Zheng Qinwen, victorieuse contre l'Ukrainienne Dayana Yastremska 6-4, 6-4.

A New York mi-septembre, Gauff avait renversé la Bélarusse 2-6, 6-3, 6-2 pour s'offrir son premier sacre en Grand Chelem, à 19 ans.

La N.2 mondiale à la puissance de feu, elle, est la première depuis Serena Williams en 2016 et 2017 à se hisser deux fois de suite en finale de l'Open d'Australie.

La joueuse de tennis bélarusse Aryna Sabalenka lors de sa victoire contre l'Américaine Coco Gauff en demi-finale de l'Open d'Australie à Melbourne le 25 janvier 2024

La joueuse de tennis bélarusse Aryna Sabalenka lors de sa victoire contre l'Américaine Coco Gauff en demi-finale de l'Open d'Australie à Melbourne le 25 janvier 2024

Anthony WALLACE - AFP

"Je suis championne sortante, mais je me dis qu'au pire, je vais perdre des points, et ça en fera moins à défendre l'année prochaine. Ca m'aide à rester concentrée sur chaque match, sans penser à défendre quoi que ce soit", explique Sabalenka sur son approche de l'édition 2024.

Deviendra-t-elle la première depuis sa compatriote Victoria Azarenka en 2012 et 2013 à y signer un doublé ?

- Zheng dix ans après Li Na ? -

La joueuse de tennis américaine Coco Gauff lors de sa défaite contre la Bélarusse Aryna Sabalenka en demi-finale de l'Open d'Australie à Melbourne le 25 janvier 2024

La joueuse de tennis américaine Coco Gauff lors de sa défaite contre la Bélarusse Aryna Sabalenka en demi-finale de l'Open d'Australie à Melbourne le 25 janvier 2024

Paul Crock - AFP

Réponse samedi soir (19h30 heure locale, 09h30 heure française), quand elle affrontera la Chinoise Zheng Qinwen, N.15 mondiale mais promise à intégrer le top 10 dès lundi, et nouvelle venue en finale majeure, à 21 ans.

Zheng a mis fin au parcours surprise de l'Ukrainienne Dayana Yastremska, qui s'est frayée un chemin des qualifications jusqu'au dernier carré.

Avant la quinzaine australienne, la jeune Chinoise avait pour meilleur résultat en Grand Chelem un quart de finale, à l'US Open 2023, où elle avait chuté contre... Aryna Sabalenka (6-1, 6-4).

"C'est incroyable, c'est compliqué d'expliquer ce que je ressens maintenant", a-t-elle souri quelques instants après sa qualification pour la finale.

Zheng imitera-t-elle sa compatriote Li Na, sacrée à Melbourne il y a pile dix ans ?

Elle aura fort à faire face au bulldozer bélarusse.

Sous le toit fermé de la Rod Laver Arena jeudi soir, Sabalenka a déployé avec une certaine réussite sa stratégie on ne peut plus simple simple mais efficace: frapper (et crier) de toutes ses forces, sur tout ce qui bouge.

C'est comme ça qu'elle a mené 5 jeux à 3, et s'en est finalement sortie au jeu décisif, après que Gauff, malgré des doubles fautes à gogo (8) et une réussite faiblarde derrière ses deuxièmes balles de service, a un temps réussi à inverser la tendance en la contraignant autant que possible à jouer un coup de plus.

- Aucun set perdu -

L'Américaine de 19 ans a pris les devants à 6-5, 30-0 dans le premier set. Mais une série de huit points perdus plus tard, elle était menée 4-0 dans le tie-break et sa chance était passée.

Dans la seconde manche, elle n'a plus obtenu la moindre occasion de break.

Preuve de sa nouvelle stature, Sabalenka va disputer samedi sa troisième finale majeure en un an, après celle gagnée à Melbourne début 2023, et celle perdue à New York en septembre.

La N.2 mondiale - qui le restera lundi - traverse jusque-là la quinzaine australienne tambour battant: elle n'a pas laissé échapper le moindre set et n'avait perdu que seize jeux pour rallier le dernier carré. Avant son duel avec Gauff, son match le plus long n'avait duré que 71 minutes. Le plus court ? 52 minutes, le temps d'infliger un double 6-0 (à Tsurenko) au troisième tour.

Yastremska, elle, n'imitera pas Raducanu: après huit matches gagnés, depuis les qualifications jusqu'aux demi-finales, l'Ukrainienne de 23 ans, soignée en cours de match, a semblé diminuée physiquement contre Zheng.

AFP / Melbourne (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/