single.php

Open d'Australie: Garcia au défi d'Osaka, première pour Fils

Caroline Garcia immédiatement plongée dans le vif du sujet face à Naomi Osaka, Adrian Mannarino et Ugo Humbert avec le statut de N.1 et N.2 français, les promesses Arthur Fils et Luca Van Assche : aperçu des forces en présence tricolores à l'Open d'Australie, qui débute dimanche.

DAVID GRAY - AFP

Caroline Garcia immédiatement plongée dans le vif du sujet face à Naomi Osaka, Adrian Mannarino et Ugo Humbert avec le statut de N.1 et N.2 français, les promesses Arthur Fils et Luca Van Assche : aperçu des forces en présence tricolores à l'Open d'Australie, qui débute dimanche.

Au total, ils sont 24 engagés, huit joueuses et seize joueurs, après le repêchage de Hugo Gaston.

. Garcia, mauvaise pioche

Seule joueuse française en théorie protégée par le statut de tête de série, Caroline Garcia a hérité d'un des tirages les moins enviables avec Naomi Osaka, ex-N.1 mondiale aux quatre titres en Grand Chelem, à peine de retour de maternité, pour première adversaire. Mais la N.1 française et 20e mondiale fait contre mauvaise fortune bon coeur.

"C'est un super match à jouer. Je joue aussi au tennis pour des matches comme ça", apprécie Garcia, promise à la session de soirée sur la Rod Laver Arena lundi.

Un mot d'ordre pour la néo-trentenaire, qui a été capable de chiper un set à la N.1 mondiale Iga Swiatek début janvier en United Cup : "se concentrer sur la joueuse que j'ai devant moi à l'instant T" et faire abstraction de son passé glorieux.

La Japonaise de 26 ans s'est inclinée à son deuxième match à Brisbane (par Pliskova) la semaine dernière pour son retour sur le circuit.

. Mannarino et Humbert en chefs de file

L'un derrière l'autre au classement ATP, avec Mannarino nouveau venu dans le top 20 à 35 ans, et Humbert 21e, ils incarnent sur le papier les deux meilleures chances françaises dans le tableau masculin.

Le N.1 français Adrian Mannarino, en conférence de presse à Melbourne, avant le début le l'Open d'Australie

Le N.1 français Adrian Mannarino, en conférence de presse à Melbourne, avant le début le l'Open d'Australie

Lillian SUWANRUMPHA - AFP

Gare toutefois à une entrée en matière piège pour l'un comme pour l'autre, avec le vétéran Stan Wawrinka pour Mannarino, et David Goffin, ex-top 10 qui s'est extirpé des qualifications, pour Humbert.

"Il n'y a pas de pression supplémentaire du fait d'être N.1 (français)", écarte Mannarino. Et top 20 ? "Personnellement, c'est un petit accomplissement. Mais je ne me sens pas plus attendu que ça, j'ai l'impression que mon statut n'a pas du tout changé", reprend-il.

Pour Humbert, qui vient de passer "quatre, cinq jours au lit" malade, se pose la question de son état physique. "Ce n'était pas la préparation que j'aurais souhaité forcément", constate-t-il auprès de l'AFP, mais "j'ai quand même pas mal de certitudes au niveau de mon tennis".

. Monfils, "pas une confiance de fou"

Le Français Gaël Monfils lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, le 31 octobre 2023

Le Français Gaël Monfils lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, le 31 octobre 2023

JULIEN DE ROSA - AFP/Archives

"Je vais essayer de gagner ce premier tour, ce sera déjà très bien", envisage Gaël Monfils (75e) avant d'affronter Yannick Hanfmann (49e) et de penser éventuellement à de potentiels duels avec Andy Murray et Novak Djokovic.

Comment se sent-il physiquement, après son entorse de la cheville à Auckland la semaine dernière, au cours de sa défaite au premier tour (contre Maroszan) ?

"Je suis... quasiment bien, estime-t-il. Je suis revenu assez rapidement mais j'en souffre toujours un peu. Avec l'âge, je mets quand même plus de temps à récupérer. Et ça dérègle tout, il y a plein de parties du corps qui coincent un petit peu plus. J'essaie de me mettre au mieux de ma forme."

Quant au jeu, "tennistiquement, je ne me sens pas encore bien, je n'ai pas une confiance de fou", avoue le Parisien de 37 ans, qui a pour objectif de se qualifier pour les JO de Paris. "Je suis très honnête avec vous : à l'entraînement, je ne tape pas la balle comme j'ai envie de la taper. Je suis en recherche de meilleures sensations. Pour l'instant, c'est pas ça, c'est pas comme je veux."

Sur le point d'être éjecté du top 100 pour la première fois depuis près de 19 ans (2005), Richard Gasquet va lui se mesurer d'entrée au N.2 mondial Carlos Alcaraz.

. Fils, la découverte australienne

Le Français Arthur Fils, en conférence de presse à Melbourne, le 14 janvier 2024, avant le début de l'Open d'Australie

Le Français Arthur Fils, en conférence de presse à Melbourne, le 14 janvier 2024, avant le début de l'Open d'Australie

Lillian SUWANRUMPHA - AFP

Promesse du tennis français, top 35 à 19 ans, Arthur Fils fait pour la première fois le voyage en Australie. Il va y faire ses premiers pas face au Tchèque Jiri Vesely, ex-top 40 redescendu pas loin de la 300e place mondiale.

"J'ai coupé dix jours après Bercy (début novembre) et depuis, j'ai enchaîné. Ca fait longtemps que je n'ai pas eu un jour off, mais physiquement ça va, aucun souci. Et je suis joyeux sur le terrain, raconte-t-il. Je me sens bien, j'ai fait deux tournois qui m'ont mis en confiance (quarts à Hong Kong et demi-finale à Auckland). Je me sens en pleine forme."

Invité il y a un an, Luca Van Assche (87e), du même âge que Fils, affronte lui un invité australien, James Duckworth, au premier tour.

Par Elodie SOINARD / Melbourne (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/