NBA: Wiggins la joue comme Curry, Gobert se croit au judo et se fait exclure

Andrew Wiggins, redoutable d'adresse avec un 8/10 à trois points, a largement contribué à la victoire des Warriors contre les Rockets, samedi en NBA, où Rudy Gobert s'est fait exclure pour un croche-pied sur un adversaire.

EZRA SHAW - Getty/AFP

Andrew Wiggins, redoutable d'adresse avec un 8/10 à trois points, a largement contribué à la victoire des Warriors contre les Rockets, samedi en NBA, où Rudy Gobert s'est fait exclure pour un croche-pied sur un adversaire.

Le pivot français de Minnesota n'aura joué que neuf minutes, lors de la défaite à domicile (135-128) des Timberwolves contre le Thunder. Le temps de marquer 6 points, capter 4 rebonds et de prendre une faute flagrante de catégorie 2 qui l'a directement renvoyé au vestiaire au deuxième quart-temps.

Tout est parti d'une action anodine, quand Kenrich Williams est tombé au sol au contact de Gobert, après avoir marqué un panier. Ce dernier s'est alors pris les pieds contre son vis-à-vis, chutant à son tour. C'est quand l'ailier d'Oklahoma City a voulu se relever, que le Français lui a fait un croche-pied.

Balayé au sol, comme au judo, Williams a aussitôt voulu en découdre avec "Gobzilla". Les deux joueurs se sont agrippés, avant d'être vite séparés par leurs coéquipiers et les arbitres.

Déjà privés de Karl-Anthony Towns, blessé à un mollet, les Wolves pourraient devoir faire quelques matches sans leur deuxième "big man", triple meilleur défenseur de la ligue, si la commission de discipline de la NBA venait à le suspendre.

- Simons étincelle -

Le pivot français des Wolves Rudy Gobert, ici face aux Lakers à  Minneapolis le 28 octobre 2022, a été éjecté contre Oklahoma

Le pivot français des Wolves Rudy Gobert, ici face aux Lakers à Minneapolis le 28 octobre 2022, a été éjecté contre Oklahoma

David Berding - Getty/AFP/Archives

En attendant, Minnesota glisse à la 11e place juste devant OKC, qui a encore pu compter sur une performance remarquable de Shai Gilgeous-Alexander (33 pts).

Dans un élan inverse, Golden State poursuit sa remontée au classement, après un gros trou d'air en début d'exercice, pointant en 7e position après sa victoire (120-101) aux dépens de Houston (14e), qui restait sur un exploit à Phoenix la veille.

Le champion sortant a démarré très fort, comptant 25 longueurs d'avance avant la pause, porté par Andrew Wiggins qui a fini avec 36 points (14/19 aux shoots). Puis un relâchement coupable a laissé les Texans se rapprocher à quatre unités à sept minutes du terme.

Moment auquel Stephen Curry est venu tuer tout suspense, en plantant deux banderilles à longue distance d'affilée, qui ont fait pour lui aussi huit au total (sur 17 tentées), avec 30 pions (10 passes) à l'arrivée.

La performance de la soirée est venue de Utah, où, en l'absence de Damian Lillard (mollet), Anfernee Simons a marqué 45 points pour offrir la victoire aux Trail Blazers (116-111).

Le meneur des Blazers Anfernee Simons, peu en réussite ici contre Brooklyn le 17 novembre 2022 à Portland, a pris feu contre le Jazz d'Utah avec 45 points

Le meneur des Blazers Anfernee Simons, peu en réussite ici contre Brooklyn le 17 novembre 2022 à Portland, a pris feu contre le Jazz d'Utah avec 45 points

Steph Chambers - Getty/AFP

Portland, qui restait sur trois revers, en profite pour remonter au 9e rang, derrière le Jazz (8e) et devant les Mavericks (10e), vainqueurs aisés (121-100) chez les Knicks.

- Les Kings faciles -

Luka Doncic, actuel meilleur marqueur du championnat, a mis 30 pions (11/21 au tirs, 8 rbds, 7 passes, 3 contres), bien secondé par Tim Hardaway Jr (28 pts).

C'est au 3e quart-temps, que New-York (11e à l'Est), défait pour la sixième fois en huit matches, a pris l'eau, encaissant un 41-15 rédhibitoire, sous les yeux impuissants d'Evan Fournier qui a encore ciré le banc, sans en sortir.

De son côté, Sacramento, une des équipes surprises du premier quart de saison, n'a eu aucun mal à l'emporter chez les Clippers (123-96). Les Kings (5e) avaient plié la rencontre à la pause, forts de vingt points d'avance, en s'appuyant notamment sur Domantas Sabonis (24 pts, 6 passes).

Domantas Sabonis l'une des pièces maîtresses des Kings, le 30 novembre 2022 à Sacramento, au nord de la Californie

Domantas Sabonis l'une des pièces maîtresses des Kings, le 30 novembre 2022 à Sacramento, au nord de la Californie

EZRA SHAW - Getty/AFP/Archives

Côté L.A., il est vrai privé de Kawhi Leonard et Paul George ménagés, seul le remplaçant Brandon Boston Jr s'est distingué (18 pts), au contraire de Nicolas Batum qui n'a joué que 11 minutes (3 rbds).

A l'Est enfin, Milwaukee a conforté sa deuxième place, en s'imposant à Charlotte (105-96), sans Giannis Antetokounmpo, Jrue Holiday ni Khris Middleton, au repos pour ce back-to-back au lendemain du revers concédé à domicile contre les Lakers.

Bobby Portis (20 pts, 8 rbds, 7 passes) a guidé l'équipe du Wisconsin à son 16e succès de la saison, face aux Hornets (13e) de Terry Rozier (26 pts) et de Théo Maledon (5 pts, 1 rbd) assez discret.

AFP / Los Angeles (AFP) / © 2022 AFP