NBA: Wembanyama se retrouve mais subit une 7e défaite d'affilée avec les Spurs

Victor Wembanyama a réussi un match plein (27 points, 9 rebonds) mais n'a pu empêcher la septième défaite consécutive des San Antonio Spurs face à Sacramento (129-120) vendredi en NBA.

Ronald Cortes - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Victor Wembanyama a réussi un match plein (27 points, 9 rebonds) mais n'a pu empêcher la septième défaite consécutive des San Antonio Spurs face à Sacramento (129-120) vendredi en NBA.

Ecrasé mardi par Oklahoma City (123-87), le prodige français n'avait inscrit que 8 points. Revanchard, il lui a fallu 4 minutes vendredi pour atteindre ce total en attaquant le match pied au plancher.

Mais les Spurs n'ont jamais réussi à créer un écart durable dans un match serré (62 partout à la mi-temps, 95-94 pour les visiteurs après le 3e quart-temps), avant de subir la loi des Kings, plus solides en fin de match.

Les Californiens se sont notamment appuyés sur leur meneur De'Aaron Fox, intenable avec 43 points (14 sur 24), et sur le Lituanien Domantas Sabonis (27 points, 14 rebonds).

- "Esprit clair" -

Bien épaulé par le pivot Zach Collins (28 points, 8 rebonds), Wembanyama s'est distingué d'un joli "alley-oop" à une main tout en subissant une faute, mais a raté sa fin de match entre tirs manqués et "marcher" sifflé alors que les Spurs commençaient à lâcher prise.

Surtout, le géant français affiche un vilain différentiel de -31 (son équipe a "perdu" de 31 points en cumulé lors de ses 30 minutes sur le parquet).

"Il y a des sacrifices à faire, on le sait, c'est dur d'être patient, c'est un combat quotidien", a commenté Wembanyama.

"Tant que l'on reste motivés, concentrés avec l'esprit clair, ça ira."

Le coach Gregg Popovich a lui "apprécié les efforts". "C'est super frustrant de perdre, mais il faut savoir garder du recul pour comprendre. Avec le temps on va réduire nos erreurs, ca devrait nous mener à quelques victoires."

Encore privés sur blessure de deux joueurs majeurs (Tre Jones et Devin Vassell), les Spurs payent leur jeunesse et le manque de profondeur de leur effectif et s'enfoncent au classement (3 victoires - 9 défaites, avant-derniers de la conférence Ouest).

Le match comptait également pour la phase de poules du nouveau tournoi de mi-saison, et les Texans sont assurés de ne pas rejoindre les quarts de finale, dont se rapproche Sacramento (2 victoires en 2 matches).

- "Confiance" -

Les Los Angeles Clippers ont eux évité de justesse un 7e revers consécutif en s'imposant devant Houston 106 à 100, leur premier succès depuis l'arrivée de James Harden début novembre en provenance de Philadelphie.

Comme un symbole c'est le barbu (24 points, 9 rebonds, 7 passes), dont la présence dans un effectif déjà composé de stars interroge, qui a rentré un magnifique tir de la victoire à trois points, avec la faute, à 6 secondes du terme.

"J'avais confiance pour ce tir, je travaille toute l'année pour. C'est un soulagement, on a eu de mauvais moments ces derniers matches. Ca va être un processus, restez avec nous", a-t-il lancé aux supporters.

A l'est, Charlotte, corrigé par Milwaukee (130-99) a enregistré le retour de son ailier Miles Bridges (17 points en 33 minutes), qui a terminé de purger 30 matches de suspension pour des violences sur son ex-compagne en 2022. Bridges a de nouveau été accusé de violences et d'avoir enfreint une mesure d'éloignement en octobre.

Le champion en titre Denver a été battu sur le fil par la Nouvelle-Orléans (115-110) malgré un spectaculaire triple-double de son pivot serbe Nikola Jokic (26 points, 16 rebonds, 18 passes).

Boston a contenu les Toronto Raptors (108-105) pour conserver la tête de la conférence Est (10 victoires - 2 défaites).

Les glorieux anciens LeBron James (35 points) et Kevin Durant (38 points) ont mené respectivement les Los Angeles Lakers et les Phoenix Suns à la victoire contre Portland et Utah.

AFP / Los Angeles (AFP) / © 2023 AFP


Revenir
au direct

À Suivre
/