single.php

Natation: "Contrat rempli", Marchand valide un quatrième billet pour les Jeux

Le compte est bon. Présenté comme la future star des Jeux de Paris, Léon Marchand a validé sa qualification pour les JO sur une quatrième épreuve, le 200 m quatre nages, vendredi aux Championnats de France de Chartres.

SEBASTIEN BOZON - AFP

Le compte est bon. Présenté comme la future star des Jeux de Paris, Léon Marchand a validé sa qualification pour les JO sur une quatrième épreuve, le 200 m quatre nages, vendredi aux Championnats de France de Chartres.

"Je suis soulagé", a réagi Marchand pour résumer son état d'esprit après sa semaine de sélection passée en Eure-et-Loir. "Mentalement ce n'était pas facile. Je fais quand même de bons temps, ce n'est pas exactement ce que j'espérais mais je suis surtout soulagé."

Le Toulousain qui s'entraîne aux Etats-Unis avait déjà décroché son billet pour le 400 m quatre nages, sa course fétiche, le 200 m brasse et le 200 m papillon. Au dernier jour de compétition, il y a ajouté le 200 m quatre nages grâce à sa victoire en 1 min 56 sec 33 en finale, en dessous du temps exigé par la Fédération pour voir Paris (1 min 57 sec 94).

"Contrat rempli", s'est félicité son entraîneur Nicolas Castel. "Il fait le temps de sélection des quatre épreuves sur lesquelles il était engagé, donc c'est bien."

Certes, les chronos du quintuple champion du monde ne sont pas descendus autant qu'il l'aurait voulu au cours de la semaine. Le nageur de 22 ans est effet resté à distance de ses meilleurs temps, mais rien d'inquiétant au vu de son état de fraîcheur "pas forcément optimal", a estimé son coach.

- "Un peu cuit" -

Le nageur français Léon Marchand lors du 200 mètres quatre disputés lors des championnats de France de natation à Chartres le 21 juin 2024.

Le nageur français Léon Marchand lors du 200 mètres quatre disputés lors des championnats de France de natation à Chartres le 21 juin 2024.

SEBASTIEN BOZON - AFP

"Je pense qu'il a besoin de récupérer encore parce que je sais qu'il a très bien travaillé cet hiver, en stage également. Il a eu beaucoup de déplacements ces derniers jours et il a accumulé un peu de fatigue. Mais il s'en est vraiment bien sorti."

"Les chronos à ce stade ne veulent pas dire grand-chose", a-t-il ajouté. "Ce qui m'intéresse le plus, c'est la façon dont il s'y est pris."

Au programme désormais: des "petits réglages" à affiner alors que se profilent les Jeux et identifiés par son entraîneur, approche au mur, sorties de coulée, vitesse dans la coulée...

"Surtout je dois récupérer", a soufflé Marchand. "Je suis un peu cuit, mais je pense que j'ai quand même bien géré ma semaine."

Qu'en a pensé son autre coach, l'illustre Bob Bowman resté aux Etats-Unis pour les sélections américaines? "Ça, je ne peux pas le dire!", a-t-il glissé dans un sourire. "Non, en vrai il était plutôt positif sur tout ce que j'ai fait. Il savait que les conditions étaient difficiles pour moi."

A Chartres, Marchand avait démarré par un 400 m quatre nages un peu poussif lundi, avant de poursuivre mercredi avec un périlleux doublé 200 m papillon-200 m brasse qu'il pourrait tenter aux Jeux.

- "Que du kiff!" -

Les championnats de France faisaient office de sélection couperet pour la qualification olympique et représentaient donc un passage obligé particulièrement angoissant sur la route des Jeux.

Cette étape franchie, il s'est avoué ravi de pouvoir désormais se focaliser sur le grand rendez-vous olympique. "Ca va être le moment, enfin! J'ai fait l'étape qui était la plus difficile pour moi, maintenant ça va être que du kiff. Et forcément je vais penser à Paris un peu tous les jours."

Le nageur français Clément Secchi après la finale du 100 mètres papillon lors des championnats de France à Chartres le 21 juin 2024.

Le nageur français Clément Secchi après la finale du 100 mètres papillon lors des championnats de France à Chartres le 21 juin 2024.

SEBASTIEN BOZON - AFP

Au dernier jour de compétition, sept autres nageurs ont décroché des billets pour La Défense Arena, où auront lieu les épreuves olympiques. Maxime Grousset a été au rendez-vous sur 100 m papillon, tout comme Clément Secchi. En demi-fond, David Aubry et Damien Joly se sont également qualifiés sur 1500 m nage libre.

Chez les femmes, Charlotte Bonnet est allé chercher sa place au 200 m quatre nages, tandis que Mélanie Hénique et Béryl Gastaldello ont décroché les deux places du 50 m nage libre.

Au total, 17 Bleus ont décroché une qualification en individuel.

Par Diane FALCONER / Chartres (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/