Mondial: succès inutile de l'Uruguay lors de la revanche face au Ghana

Un doublé de Giorgian De Arrascaeta n'a pas suffi à l'Uruguay (2-0) lors de la revanche de 2010 face au Ghana, la Celeste s'est fait souffler sa place en huitièmes de finale du Mondial-2022 par la Corée du Sud, victorieuse sur le fil du Portugal dans l'autre match du groupe H, vendredi à Doha.

Pablo PORCIUNCULA - AFP

Un doublé de Giorgian De Arrascaeta n'a pas suffi à l'Uruguay (2-0) lors de la revanche de 2010 face au Ghana, la Celeste s'est fait souffler sa place en huitièmes de finale du Mondial-2022 par la Corée du Sud, victorieuse sur le fil du Portugal dans l'autre match du groupe H, vendredi à Doha.

Dans les dernières minutes, Luis Suarez, héros controversé du quart de 2010, s'est pris la tête à deux mains sur le banc. L'Uruguay a longtemps cru tenir sa qualification, mais un but sud-coréen dans le temps additionnel contre le Portugal (2-1) a mis fin à l'aventure des Sud-américains dans cette édition.

L'attaquant de l'Uruguay Luis Suarez dépité sur le banc alors que son équipe est en passe de se faire éliminer, malgré la victoire contre le Ghana, au Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

L'attaquant de l'Uruguay Luis Suarez dépité sur le banc alors que son équipe est en passe de se faire éliminer, malgré la victoire contre le Ghana, au Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

Raul ARBOLEDA - AFP

Tout avait pourtant bien commencé pour la Celeste. Titularisé au milieu de terrain, Giorgian De Arrascaeta (Flamengo) avait utilisé sa tête (26e) et son pied (32e) pour briser les espoirs des Ghanéens, contrairement à Suarez, coupable d'une main volontaire mémorable il y a douze ans en quarts de finale (1-1, 4 tab à 2) .

L'histoire s'était décidément répétée ce vendredi avec un nouveau penalty maudit pour les Black Stars. Après celui raté en fin de prolongation en 2010 par Asamoah Gyan à la suite de la main de Suarez, André Ayew a lui aussi manqué sa tentative.

Le Ghanéen André Ayew manque un penalty contre l'Uruguay lors du Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

Le Ghanéen André Ayew manque un penalty contre l'Uruguay lors du Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

Alfredo ESTRELLA - AFP

A la 21e minute, le joueur de 32 ans, seul rescapé côté ghanéen de 2010, a eu l'occasion de donner l'avantage à son équipe après une faute du gardien Sergio Rochet sur Mohammed Kudus. Mais le capitaine ghanéen n'a pas assez appuyé sa frappe.

Equipe la plus mal placée au classement Fifa (61e) de tous les engagés dans ce Mondial, le Ghana avait pourtant réalisé un début de tournoi emballant, en perdant de peu contre le Portugal (3-2), puis en battant la Corée du Sud (3-2) à l'issue d'une rencontre à rebondissements.

Cinq buts marqués et une deuxième place derrière le Portugal, déjà qualifié, les Ghanéens arrivaient confiants et revanchards face à des Uruguayens vieillissants et restés muets devant le but depuis le début du tournoi.

- Suarez passeur et aboyeur -

Mais après le penalty raté en début de rencontre par l'ainé des frères Ayew, la Celeste a enfin ouvert son compteur. On attendait Luis Suarez ou Darwin Nunez titularisés en attaque, c'est finalement Giorgian De Arrascaeta, aligné à la place de Matias Vecino au milieu, qui a délivré son équipe.

Giorgian De Arrascaeta, auteur d'un doublé pour l'Uruguay face au Ghana lors du Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

Giorgian De Arrascaeta, auteur d'un doublé pour l'Uruguay face au Ghana lors du Mondial, le 2 décembre 2022 à Doha

Khaled DESOUKI - AFP

A l'affût après une frappe de Suarez repoussée par le gardien Lawrence Ati-Zigi, il a poussé le ballon au fond des filets de la tête (1-0, 26e).

A l'origine du premier but, Suarez a réussi une passe décisive sur le deuxième, inscrit d'une demi-volée par De Arrascaeta de nouveau (2-0, 32e).

Déjà un peu sonnés par leur penalty manqué, les Ghanéens ont été assommés par ce doublé en six minutes et n'ont jamais vraiment pu réagir.

Passeur et aboyeur avec le brassard de capitaine autour du bras, Luis Suarez a réalisé un match plein avant de céder sa place à Cavani à la 66e.

L'ancien attaquant du Paris SG et de Manchester United a eu la balle de la qualification mais Ati-Zigi a détourné d'une superbe claquette (90+1).

A tous les deux 35 ans, Suarez et Cavani ont disputé leur quatrième et très probable dernière Coupe du monde, qui se sera terminée pour le second par un carton jaune reçu après le coup de sifflet final, pour gestes d'humeur envers l'arbitre.

AFP / Doha (AFP) / © 2022 AFP