Mondial: Messi dans le mille

Pour le millième match de sa carrière professionnelle, Lionel Messi a ouvert la voie des quarts de finale à l'Argentine samedi avec un but contre l'Australie (2-1) qui lui permet de se rapprocher un peu plus de son rêve ultime: gagner la Coupe du monde.

JUAN MABROMATA - AFP

Pour le millième match de sa carrière professionnelle, Lionel Messi a ouvert la voie des quarts de finale à l'Argentine samedi avec un but contre l'Australie (2-1) qui lui permet de se rapprocher un peu plus de son rêve ultime: gagner la Coupe du monde.

Mille matches, ça se fête... avec un but, forcément ! Le capitaine argentin, qui n'avait jusque-là jamais marqué en match à élimination directe d'une Coupe du monde, a conjuré le sort en propulsant l'Albiceleste vers les quarts. Elle y retrouvera vendredi les Pays-Bas, vainqueurs des Etats-Unis 3-1 en début de soirée.

Peu après la demi-heure de jeu (35e), Messi a tiré un coup franc latéral qui a été renvoyé par la défense australienne. Le ballon lui est ensuite revenu par les airs, il l'a contrôlé du gauche avec classe, puis s'est faufilé jusque dans la surface, profitant d'un échange entre Alexis Mac Allister et Nicolas Otamendi pour chiper le ballon et l'envoyer du pied gauche à ras de terre, direction les filets.

Les nombreux supporters argentins présents au stade Ahmad bin Ali se sont alors mis à scander "Messi, Messi !", faisant mine de se prosterner devant la star.

Les Argentins dont Lionel Messi au centre, fêtent leur victoire face à l'Austrlaie 2-1 en 1/8 de finale du Mondial au Qatar, le 3 décembre 2022 à Doha

Les Argentins dont Lionel Messi au centre, fêtent leur victoire face à l'Austrlaie 2-1 en 1/8 de finale du Mondial au Qatar, le 3 décembre 2022 à Doha

Kirill KUDRYAVTSEV - AFP

"Avec les supporters, ça a été des sensations incroyables. Ils nous transmettent cette passion, cette énergie", a apprécié "Leo", resté longtemps sur la pelouse en compagnie de ses coéquipiers pour communier avec les supporters, au coup de sifflet final.

Grâce à ce but, son neuvième dans un Mondial (mais son premier dans un match à élimination directe, à partir des huitièmes), la star du Paris SG a dépassé son prédécesseur Diego Maradona (8 buts) pour devenir le deuxième meilleur buteur argentin de l'histoire des Coupes du monde. Il n'est désormais plus qu'à une unité de Gabriel Batistuta (10).

"Diego serait super heureux pour moi", avait déjà glissé la "Pulga" ("La Puce", en espagnol) en zone mixte mercredi soir après le match contre la Pologne, qui l'avait vu devenir l'Argentin ayant disputé le plus de matches en Coupes du monde (23 désormais) devant Maradona (21), deux ans après son décès.

- Objectif 1.003 matches le 18 décembre -

Lionel Messi lors du 1/8 de finale Argentine-Australie remporté par l'Albiceleste lors du Mondila 2022 au Qatar, à Doha, le 3 décembre 2022

Lionel Messi lors du 1/8 de finale Argentine-Australie remporté par l'Albiceleste lors du Mondila 2022 au Qatar, à Doha, le 3 décembre 2022

Glyn KIRK - AFP

A la 50e, Messi a encore usé de ses éblouissants crampons dorés pour garder Mathew Ryan en alerte, mais il a glissé sur sa frappe, déviée par un défenseur. Puis trois fois en fin de match (89e, 90e+2, 90e+4), il a offert trois ballons parfaits à Lautaro Martinez dans la surface, mais son équipier a manqué ses frappes.

Pas grave: après ses buts contre l'Arabie saoudite en ouverture (défaite de l'Argentine 2-1) et le Mexique (succès 2-0), et malgré son mutisme lors de la victoire 2-0 contre la Pologne mercredi, Messi, avec trois buts au Qatar, rejoint le Français Kylian Mbappé, l'Espagnol Alvaro Morata, l'Anglais Marcus Rashford, le Néerlandais Cody Gakpo et l'Équatorien Enner Valencia (éliminé) au sommet du classement des meilleurs buteurs du Mondial-2022.

"C'est un privilège de jouer avec lui. On sait que l'on doit être patient, qu'il va finir par trouver un petit espace. Et on sait que l'on a toujours cet as dans la manche", a souri Nahuel Molina en zone mixte.

"C'est le N.1 de l'histoire du football, sans aucun doute", a réagi le sélectionneur espagnol Luis Enrique, son ancien entraîneur au Barça, qui était en direct sur Twitch pendant le match de l'Argentine.

A la 57e, à la suite d'un mauvais contrôle du gardien australien, Julian Alvarez, déjà buteur contre la Pologne mercredi, a profité de cette erreur pour doubler la mise.

Il y a juste eu une petite frayeur habituelle, en fin de match, pour l'Albiceleste, quand Enzo Fernandez a permis aux Australiens de réduire l'écart en déviant dans sa propre cage une frappe de Craig Goodwin.

Mais l'Argentine sans sensations fortes, ce n'est pas l'Argentine de Messi.

Et pour ce qui sera "sûrement" son dernier Mondial, le génial N.10, 35 ans, n'envisage pas de s'arrêter là. L'objectif: atteindre les 1.003 matches le 18 décembre, date de la finale de la Coupe du monde. Le seul trophée qui manque encore à son immense palmarès.

Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / Doha (AFP) / © 2022 AFP