Mondial: le dernier billet des 1/8 pour la Suisse qui élimine la Serbie

La Suisse a validé le dernier billet pour les huitièmes de finale du Mondial en battant et éliminant la Serbie (3-2) comme en 2018, au terme d'une rencontre spectaculaire et tendue, vendredi à Doha.

Fabrice COFFRINI - AFP

La Suisse a validé le dernier billet pour les huitièmes de finale du Mondial en battant et éliminant la Serbie (3-2) comme en 2018, au terme d'une rencontre spectaculaire et tendue, vendredi à Doha.

La Suisse termine deuxième du groupe G et sera opposée au Portugal, premier du groupe H, mardi (20h00). La Nati accède aux huitièmes de finale de la Coupe du monde pour la troisième fois d'affilée.

Dans une ambiance surchauffée à large majorité serbe, la rencontre a débuté pied au plancher, avec une première occasion suisse quelques secondes seulement après le coup d'envoi, Breel Embolo puis Granit Xhaka échouant tour à tour sur Vanja Milinkovic-Savic, le gardien du Torino.

Les Serbes, à leur tour, se sont montrés dangereux à la 5e minute, lorsqu'une frappe d'Andrija Zivkovic a frappé le poteau du but de Gregor Kobel (11e).

Ce sont pourtant les Suisses qui ont ouvert la marque, à la suite d'un débordement et d'un centre de Ricardo Rodriguez côté gauche, Sow a glissé côté pour Xherdan Shaqiri dont la frappe du gauche, lègèrement déviée par Pavlovic, a trompé Milinkovic-Savic (20e).

Alerte et indécise, la rencontre annonçait une suite passionnante, impression rapidement confirmée par l'égalisation d'Akleksandar Mitrovic, sur un bijou d'ouverture du maître gaucher Dusan Tadic: l'attaquant de Fulham a devancé Manuel Akanji et placé une superbe tête décroisée hors de portée de Kobel (27e).

Après un beau sauvetage de Pavlovic dans les pieds de Shaqiri qui filait seul au but (33e), l'attaquant de la Juventus Dusan Vlahovic a donné l'avantage aux Serbes, d'un tir croisé dans la surface après un nouveau service de Tadic, dans tous les bons coups de son équipe (35e).

- Fin de match tendue -

Le Serbe Nemanja Gudelj et le Suisse Breel Embolo le 2 décembre 2022 à Doha

Le Serbe Nemanja Gudelj et le Suisse Breel Embolo le 2 décembre 2022 à Doha

JAVIER SORIANO - AFP

Totalement débridée, la rencontre l'est restée jusqu'à la pause puisque l'attaquant de Monaco Breel Embolo, déjà buteur contre le Cameroun (son pays d'origine) a égalisé pour la Suisse en reprenant de près un centre tendu du latéral droit Silvan Widmer (44e).

A peine le temps de souffler à la pause, et la folle rencontre a repris sur les mêmes bases, avec un troisième but de la Nati inscrit à la conclusion d'une action, d'école: un centre de Shaqiri pour Ruben Vargas dont la déviation géniale a trouvé Remo Freuler, seul au deuxième poteau (48e).

Plus tard, Breel Embolo a semblé avoir des mots avec des joueurs serbes, et à la 78e minute un appel au micro du stade a demandé au public d'arrêter les chants et comportements discriminatoires.

Les dernières minutes de la rencontre ont été tendues, notamment lors d'une échauffourée entre dans le temps additionnel entre Xhaka et Milenkovic, tous les deux avertis (90+5).

Pour les deux équipes l'histoire a semblé se répéter puisque la Suisse avait déjà battu la Serbie en phase de poules lors du Mondial-2018 en Russie, avec deux buts de Shaqiri (déjà) et de Xhaka pour la Nati, contre un seul de Mitrovic.

Trois joueurs encore présents ce vendredi à Doha pour une même issue: les huitièmes pour la Suisse et le retour à la maison pour les Serbes.

AFP / Doha (AFP) / © 2022 AFP