Mondial: la France de Mbappé, arme fatale, attend les Anglais

La France a fait parler la poudre contre la Pologne (3-1) dimanche avec l'intenable canonnier Kylian Mbappé et le buteur record Olivier Giroud, poursuivant sa quête historique d'un doublé au Mondial avant un quart de finale dans six jours contre l'Angleterre de Harry Kane.

Kirill KUDRYAVTSEV - AFP

La France a fait parler la poudre contre la Pologne (3-1) dimanche avec l'intenable canonnier Kylian Mbappé et le buteur record Olivier Giroud, poursuivant sa quête historique d'un doublé au Mondial avant un quart de finale dans six jours contre l'Angleterre de Harry Kane.

Pilier du titre de 2018, sans but marqué, Giroud a embarqué les Bleus vers la qualification avec un cinquante-deuxième pion historique avant la pause, un de plus que Thierry Henry.

"Il a très souvent été critiqué, décrié", mais il est "très fort dans sa tête", l'a salué Didier Deschamps. "Ce n'est pas un record anodin, (...) même si c'est fort probable qu'il y en a un qui n'est pas loin qui pourra le battre", a glissé le sélectionneur dans un sourire, Mbappé à ses côtés.

Passeur décisif pour Giroud, le phénomène du PSG a consolidé la victoire en seconde période après une remise d'Ousmane Dembélé (74e) et sur une lourde frappe à l'entrée de la surface, sa spéciale (91e).

"Cette Coupe du monde est une obsession, c'est la compétition de mes rêves", a savouré Mbappé, avouant avoir construit sa saison pour cette mission, "que ce soit physiquement ou mentalement".

- Mbappé meilleur buteur -

Les compteurs continuent de grimper à un rythme effréné pour Mbappé, déjà crédité de 33 buts en équipe de France, à 23 ans et après 63 sélections.

Olivier Giroud fêté par ses coéquipiers et l'encadrement de l'équipe de France pour son 52e but avec les Bleus, nouveau record, à l'issue du huitième du Mondial face à la Pologne, au stade Al-Thumama, le 4 décembre 2022 à Doha

Olivier Giroud fêté par ses coéquipiers et l'encadrement de l'équipe de France pour son 52e but avec les Bleus, nouveau record, à l'issue du huitième du Mondial face à la Pologne, au stade Al-Thumama, le 4 décembre 2022 à Doha

Odd ANDERSEN - AFP

Au Qatar, l'étoile du Bondynois n'en finit plus de briller. Il caracole en tête avec cinq buts marqués, ce qui le place deux longueurs devant l'astre Lionel Messi, également qualifié en quarts avec l'Argentine... et qu'il croisera peut-être plus loin dans le tournoi, avant leurs retrouvailles à Paris.

La belle machine tricolore, enrayée mercredi contre la Tunisie (défaite 1-0) avec une équipe de remplaçants, est repartie de plus belle face aux partenaires de Wojciech Szczesny, dernier rempart impressionnant jusqu'à présent avec la Pologne.

L'équipe de France s'était parée de ses plus beaux habits avec le retour des cadors au coup d'envoi comme Antoine Griezmann et Adrien Rabiot, encore solides.

Il ne reste désormais plus qu'une seule marche à franchir, le 10 décembre, pour atteindre l'objectif du "dernier carré" fixé par le patron du football français Noël Le Graët à son sélectionneur, dont le contrat court jusqu'à la fin du tournoi.

Ce sera face aux Anglais, vice-champions d'Europe en titre, dominateurs dimanche face aux Sénégalais (3-0).

- Duel Lloris-Kane -

Giroud aura le temps d'ici-là de digérer sa belle soirée. Ecarté plusieurs mois de l'équipe de France, revenu comme remplaçant puis propulsé titulaire après le forfait de Karim Benzema, le "phénix" de 36 ans s'est hissé tout en haut du livre d'or des attaquants français, d'une frappe décroisée du gauche (44e) célébrée en mimant les chiffres "cinq" et "deux" avec ses doigts.

Kylian Mbappé félicité par Robert Lewandowski après la victoire de la France sur la Pologne au Mondial, au stade Al-Thumama, le 4 décembre 2022 à Doha

Kylian Mbappé félicité par Robert Lewandowski après la victoire de la France sur la Pologne au Mondial, au stade Al-Thumama, le 4 décembre 2022 à Doha

Odd ANDERSEN - AFP

"Je l’attendais, le plus tôt était le mieux", a réagi le grand barbu de l'AC Milan. "C’est surtout très bien pour l’équipe car ça nous met sur de bons rails sur ce match-là, après la triple occasion qu’ils ont eue".

Avant son but et son grand sourire, il y a en effet eu une grande peur devant la cage tricolore, un sérieux avertissement pour des Bleus pas toujours sereins en défense, à l'image du vice-capitaine Raphaël Varane.

Le défenseur de Manchester United, arrivé blessé au Qatar, a néanmoins sauvé la patrie avec une intervention décisive sur sa ligne (38e), précédée d'un sauvetage de Theo Hernandez et d'un autre, avec les genoux, de Hugo Lloris devant Piotr Zielinski.

Le milieu du Napoli était tout près de gâcher la fête du gardien, devenu dimanche l'égal de Lilian Thuram avec une 142e sélection, record national.

Le capitaine de 35 ans a rattrapé son aîné mais il court toujours, au Qatar, après son premier "clean-sheet" (match sans but encaissé). Il a crû l'obtenir en arrêtant un penalty de Robert Lewandowski, mais l'arbitre a demandé au buteur du Barça de le retirer, une nouvelle tentative réussie cette fois (90e+9).

Il devra se coltiner un autre gros client samedi avec Kane, son coéquipier à Tottenham, meilleur buteur de l'édition 2018 (six buts) et qui a ouvert son compteur contre le Sénégal cette année.

En attendant, la France est en quart de finale de Coupe du monde pour la troisième fois d'affilée, un sans-faute sous l'ère Deschamps.

AFP / Doha (AFP) / © 2022 AFP