Ligue 1 : Lyon s'impose dans la douleur

Lyon s'est péniblement imposé 2-1 aux dépens du promu, Ajaccio, vendredi au Groupama stadium, en match d'ouverture de la Ligue 1 , grâce notamment à un but d'Alexandre Lacazette pour son retour à l'OL.

JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP

Lyon s'est péniblement imposé 2-1 aux dépens du promu, Ajaccio, vendredi au Groupama stadium, en match d'ouverture de la Ligue 1 , grâce notamment à un but d'Alexandre Lacazette pour son retour à l'OL.

Les "Gones" ont néanmoins affiché des carences autant défensives qu'offensives, comme la saison dernière.

Les rencontres de pré-saison n'avaient d'ailleurs pas totalement levé les doutes sur cet aspect comme ceux, malgré la victoire, concernant l'entraîneur Peter Bosz pour mener l'opération reconquête après une 8e place en L1 au printemps dernier, privant le club de coupe d'Europe.

Les faiblesses de l'arrière garde ont été symbolisées par l'exclusion logique du gardien Anthony Lopes à la suite d'une faute dans la surface sur Mounaïm El Idrissy, sur une sortie totalement manquée et dangereuse à la demi-heure de jeu.

Sur l'action, la charnière centrale, et notamment Thiago Mendes, a été dépassée par la vitesse de l'attaquant ajaccien alors que Thomas Mangani a transformé le penalty face à Rémy Riou, entré en jeu.

Alors que l'effectif peut encore être appelé à changer d'ici la fin du mercato fin août, avec les départs possibles de Houssem Aouar et Lucas Paquetà notamment, soit deux milieux sur les trois alignés vendredi au coup d'envoi, le problème de l'absence d'un défenseur central de métier et expérimenté pourrait bien se poser.

A ce moment-là, l'ACA a donc réduit la marque (2-1) après que l'OL a inscrit deux buts pour mener logiquement 2 à 0 face à un adversaire privé de ballon et contraint à défendre dans ses trente mètres.

- 21 minutes d'état de grâce -

Et cela aurait pu être la soirée d'Alexandre Lacazette qui fêtait, après cinq ans passés à Arsenal, son retour au Groupama stadium dont il a été le premier buteur le 9 janvier 2016 contre Troyes (4-1).

Après une passe du jeune Johann Lepenant, c'est lui, d'une déviation qui a servi le Brésilien Tetê, auteur de l'ouverture du score (11e).

La joie des Lyonnais sur le 1er but contre l'AC Ajaccio à Décines-Charpieu, le 5 août 2022

La joie des Lyonnais sur le 1er but contre l'AC Ajaccio à Décines-Charpieu, le 5 août 2022

JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP

L'ancien du Shakhtar Donetsk a ensuite obtenu un penalty pour une faute de Cédric Avinel qui a permis à Alexandre Lacazette de porter le score à 2-0 (21) pour son 101e but avec Lyon.

L'état de grâce aura duré 21 minutes.

Car par la suite, le jeu lyonnais s'est délité, permettant à l'ACA de revenir dans la partie, surtout à onze contre dix jusqu'à ce que Romain Hamouma ne soit exclu à son tour (45+1).

Et même de nouveau à égalité numérique à dix, Ajaccio n'a pas été en danger en seconde période, et a manqué d'égaliser par Riad Nouri qui a pris le dessus sur Mendes obligeant Riou à intervenir efficacement (60e).

De son côté, l'OL s'est montré incapable de mettre du rythme dans ses offensives et seuls un duel perdu par l'Argentin Nicolas Tagliafico face au gardien Benjamin Leroy (63e) et une action de Bradley Barcola (86e) ont créé le danger sur le but insulaire.

L'entrée de Corentin Tolisso, lui aussi de retour à Lyon cet été, à un quart d'heure de la fin, n'a rien changé.

Si l'OL a réussi sa rentrée, il lui reste encore du travail.

AFP / Décines-Charpieu (France) (AFP) / © 2022 AFP