single.php

Les JO doivent "se dresser au-dessus de la politique", estime le patron de Los Angeles-2028

Le patron de l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2028 à Los Angeles Casey Wasserman espère que ceux de Paris vont "unifier le pays", a-t-il indiqué à l'AFP, conscient de l'instable situation politique française à un mois du "plus grand événement du monde".

INDRANIL MUKHERJEE - AFP/Archives

Le patron de l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2028 à Los Angeles Casey Wasserman espère que ceux de Paris vont "unifier le pays", a-t-il indiqué à l'AFP, conscient de l'instable situation politique française à un mois du "plus grand événement du monde".

QUESTION: La situation politique est instable en France. En quoi cela pourrait affecter l'évènement?

REPONSE: "Je suis au courant de la situation en France. Mais en vérité l'olympisme aspire à ne pas être politique. Il n'est pas question d'un parti ou d'un autre mais plutôt d'un pays dans son ensemble. Et bien que la politique se joue en arrière-plan, j'espère pour la France et pour les Etats-Unis et Los Angeles qu'on peut se dresser au-dessus de la politique pour être quelque chose qui unifie le pays, peu importe les différentes opinions."

Q: Les Etats-Unis vont vivre une présidentielle fin 2024. Quelles pourraient être leur impact sur les Jeux de 2028?

R: "Il est impossible de prévoir leur impact, mais l'engagement de notre gouvernement ne dépend pas de qui est président. C'est une organisation à l'intérieur du gouvernement fédéral avec laquelle nous allons travailler pendant les quatre prochaines années. Ca a débuté il y a longtemps et on va continuer."

Q: Nous sommes à un mois des Jeux de Paris...

R: "J'ai hâte parce que je vais en profiter cette fois. Mais dans quatre ans je suis certain que je serai très stressé comme Tony (Estanguet, le patron de Paris-2024) doit l'être aujourd'hui. Ces Jeux vont être spectaculaires, dans la plus belle ville du monde. Le beach-volley devant la Tour Eiffel, la cérémonie d'ouverture, les sports place de la Concorde, l'équitation à Versailles, absolument tous les sites sont incroyables."

Q: Que pensez-vous apprendre en tant qu'organisateur pendant ces Jeux?

R: "C'est la première fois depuis que nous avons été désignés ville hôte que nous pourrons observer des Jeux en situation normale, après l'absence de public à Tokyo en 2021. On va observer et apprendre beaucoup, puis nous avons programmé des sessions avec toute l'équipe de Paris-2024 à l'automne, pour avoir leurs retours sur de nombreux sujets, positifs et négatifs."

Q: Quels sont les points clef à observer?

R: "Les Jeux olympiques sont le plus grand événement du monde, rien ne s'en approche, il est impossible de s'y préparer complètement. On ne peut pas les simuler, s'y entraîner. Voir Paris faire face à des choses qu'ils ne pouvaient pas anticiper va être très important. Voir réunis autant de sportifs, bénévoles et fans dans une même ville plusieurs fois par jour pendant un mois c'est impossible à reproduire. Il n'y a aucune autre façon d'apprendre que via leur expérience. Nous serons environ 80-90 personnes de LA-2028 à Paris, où aura aussi lieu la cérémonie de passation avec Los Angeles."

Q: A quoi ressemblera-t-elle?

R: "Nous avons embauché Ben Winston (producteur et réalisateur britannique) il est incroyable. On aura 15 minutes pour montrer aux gens un aperçu de ce que seront les Jeux. Tout ce que je peux dire c'est que ce sera du Los Angeles authentique."

Propos recueillis par Robin GREMMEL à Eugene (Oregon)

Par Robin GREMMEL / Eugene (États-Unis) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/