Le golf australien soutient le PGA et le circuit européen face à la ligue LIV

Le circuit australien de golf a réaffirmé jeudi son "soutien total" aux circuit américain (US PGA Tour) et européen (DP World Tour) face à la ligue dissidente LIV, soutenue financièrement par l'Arabie saoudite et dirigé par la légende australienne Greg Norman, qualifiant leur relation de "plus forte que jamais".

Adrian DENNIS - AFP/Archives

Le circuit australien de golf a réaffirmé jeudi son "soutien total" aux circuit américain (US PGA Tour) et européen (DP World Tour) face à la ligue dissidente LIV, soutenue financièrement par l'Arabie saoudite et dirigé par la légende australienne Greg Norman, qualifiant leur relation de "plus forte que jamais".

Le PGA d'Australie était restée silencieux depuis que Norman, dont le nom est associé au prix annuel le plus prestigieux du golf australien, a lancé le circuit concurrent du LIV Golf en Angleterre au début du mois.

"Le PGA d'Australie soutient pleinement l'US PGA Tour et le DP World Tour qui continuent à rassembler l'écosystème mondial du golf", a indiqué son directeur général Gavin Kirkman dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Notre relation de travail avec les deux circuits est plus forte que jamais, car nous continuons à chercher les meilleurs résultats pour nos joueurs, nos fans et le sport dans notre région", a ajouté Kirkman.

Ses commentaires font suite à l'annonce par le PGA Tour et le DP World Tour, d'une joint-venture opérationnelle de 13 ans cette semaine, dans une volonté de s'unir plus étroitement pour lutter contre la LIV.

Dirigée par Norman, la LIV a attiré certains des meilleurs joueurs avec 25 millions de dollars de dotation pour chacun de ses tournois, dépassant ainsi de loin les primes en jeu sur le circuit américain PGA, qui organise en grande partie le golf professionnel. Mais cette ligue dissidente suscite les critiques en raison du bilan de l'Arabie saoudite en matière de droits de l'homme.

L'accord prévoit un parcours défini pour les joueurs qui souhaitent passer de l'European Tour à l'US PGA Tour.

Dans le cadre de ces réformes radicales, le circuit américain reviendra également à une saison sur l'année civile à partir de 2024, ce qui, selon M. Kirkman, est une aubaine pour le golf australien.

"Les opportunités offertes par le passage à un calendrier annuel pour le PGA Tour devraient permettre à nos stars australiennes de revenir au pays pour nos événements majeurs", a-t-il affirmé.

- Amendes et interdictions -

"Et surtout, nous avons activement discuté avec les circuits pour qu'ils organisent des événements en Australie", a-t-il ajouté

Les deux événements majeurs de l'année en Australie - l'Open d'Australie et le PGA australien - sont tous deux co-organisés par le DP World Tour.

Celui-ci a imposé des amendes et des interdictions à ses membres qui ont participé à l'événement inaugural du LIV.

Le golfeur américain Dustin Johnson lors du troisième et dernier jour du LIV Golf Invitational Series au Centurion Club de St Albans, au nord de Londres, le 11 juin 2022

Le golfeur américain Dustin Johnson lors du troisième et dernier jour du LIV Golf Invitational Series au Centurion Club de St Albans, au nord de Londres, le 11 juin 2022

Adrian DENNIS - AFP/Archives

Le circuit américain a également suspendu des joueurs ayant participé à la ligue dissidente. M. Kirkman n'a pas mentionné si le circuit australien allait suivre le mouvement après que les champions en titre de l'Open d'Australie (Matt Jones) et du PGA australien (Jed Morgan) ont tous deux participé au premier tournoi du LIV.

AFP / Sydney (AFP) / © 2022 AFP