L2: le Brésilien Rai, ancienne gloire du PSG, va investir dans le Paris FC

L'ancien international brésilien Rai, légende du Paris SG dans les années 1990, va devenir actionnaire minoritaire du Paris FC, a-t-on appris mardi auprès de Pierre Ferracci, président du club de Ligue 2.

PATRICK KOVARIK - AFP/Archives

L'ancien international brésilien Rai, légende du Paris SG dans les années 1990, va devenir actionnaire minoritaire du Paris FC, a-t-on appris mardi auprès de Pierre Ferracci, président du club de Ligue 2.

"La dimension de Rai dépasse largement le cadre du football", a indiqué M. Ferracci à l'AFP, confirmant une information du journal L'Equipe.

"Nous avons fait une augmentation de capital de 8 millions d'euros, c'est la quatrième depuis que je suis à la tête de ce club, et la plupart des actionnaires minoritaires ont suivi. Je conserve la majorité", a précisé celui qui dirige le club francilien depuis 2012.

La société Sport Bridges Venture (SBV), dans laquelle se trouve Rai, apportera plus de 3 millions d'euros dans le cadre de cette augmentation de capital. "Il y aura une enveloppe plus importante pour le recrutement, mais aussi pour les infrastructures et l'équipe de D1 féminine qui va jouer la Ligue des champions", a indiqué le président Ferracci.

Rai, champion du monde en 1994 avec le Brésil et désormais installé en France, a été capitaine du PSG champion de France en 1994 et vainqueur de la Coupe des Coupes en 1996. Détenteur de la double nationalité brésilienne et française, il a démissionné en février 2021 de son poste de directeur sportif du FC Sao Paulo après le limogeage de l'entraîneur.

L'ancien capitaine de la seleçao, dont le nom est étroitement associé au PSG, a confirmé mardi son entrée dans le capital du Paris FC mais a tenu à "envoyer un message aux fans" du Paris SG.

- Place pour un 2e club à Paris -

"Sans eux, je ne serais pas qui je suis et je ne pourrais pas aujourd'hui m'engager vers un nouveau défi autour du football dans notre capitale. Je souhaite que cette histoire continue entre nous (...)", a-t-il écrit sur Instagram, pour éviter tout malentendu avec les supporteurs du PSG.

L'un des investisseurs franco-américains au sein de SBV est Pascal Rigo, un boulanger qui a fait fortune aux Etats-Unis: "On investit dans un club pour essayer de l'aider. On veut que les familles aient envie d’y aller. On veut la meilleure expérience possible quand on va passer deux heures au stade", a-t-il expliqué à l'AFP.

L'ex-capitaine du PSG Raimundo Souza Vieira de Oliveira, dit Rai, dans une opération de représentation de son ancien club, le 27 novembre 2021 au Rwanda

L'ex-capitaine du PSG Raimundo Souza Vieira de Oliveira, dit Rai, dans une opération de représentation de son ancien club, le 27 novembre 2021 au Rwanda

Simon WOHLFAHRT - AFP/Archives

"Nous sommes des investisseurs à long terme, nous n'avons pas d’obligation de retour sur investissement, de sortir dans cinq ou sept ans. C’est une façon plus traditionnelle d’investir sur du long terme, pas un investissement d’opportunité", a ajouté M. Rigo.

Le Paris FC a encore joué en mai les pré-barrages d'accession en Ligue 1 mais les espoirs de montée se sont envolés face à Sochaux, qui s'est imposé 2-1 au stade Charléty.

"Cela fait trois années sur quatre qu'on joue les barrages, j'ai vraiment envie de franchir enfin ce palier. L'AJ Auxerre a mis dix ans pour remonter et l'année prochaine il n'y aura que deux clubs promus", a souligné M. Ferracci, convaincu qu'il y a "la place pour un deuxième club de Ligue 1 à Paris, comme dans toutes les grandes villes d'Europe".

La section féminine du PFC a terminé troisième du dernier championnat de D1, ce qui lui offre un ticket pour le 1er tour de qualification de la Ligue des champions féminine 2022-2023. Elle affrontera le club suisse du Servette FC Chênois le 18 août.

AFP / Paris (AFP) / © 2022 AFP